Tag archives : Olivier Veran

COVID-19 : le Gouvernement soupçonné de faciliter l’euthanasie

Éditorial de la 489ème Le Chef de l’État, lors de son allocution télévisée du 16 mars dernier, se plaisait à recourir à la métaphore guerrière pour décrire la lutte collective contre le COVID-19. L’expression « nous sommes en guerre« , martelée à six reprises, a marqué les esprits. Lire : Élections municipales : le scandale sanitaire de trop ? En attendant ces « jours heureux« , ces « jours meilleurs » que nous promet Emmanuel Macron, bronzé et confiant, lors de son dernier discours télévisé, la « guerre » continue. Au moins jusqu’au 11 mai. Une guerre où il ne s’agit pas de tuer mais de préserver. Un combat contre la mort. Une guerre pour la vie. Lire : Avortement : le délit d’entrave étendu aux sites Internet Le 31 mars, une tribune publiée dans Le Monde, co-signée par des professionnels pratiquant (suite…)

Coronavirus : les masques vont tomber

Éditorial de la 487ème Lors du conseil de défense au ministère de l’Intérieur, vendredi dernier, Emmanuel Macron a réglé ses comptes avec Agnès Buzyn en lâchant : « Je félicite toutes celles et ceux qui avaient prévu tous les éléments de la crise une fois qu’elle a eu lieu, les commentateurs en sont plein« . Les aveux de l’ancienne ministre avait fait l’effet d’une bombe faisant le jeu des dissidences politiques et des thèses complotistes les plus loufoques. Lire : Coronavirus : les déclarations polémiques d’Agnès Buzyn sèment le trouble Hélas, pendant que la classe politique s’écharpe, l’hécatombe continue. Selon Santé publique France, hier à 14h, la France comptait 19 856 cas confirmés et 860 décès depuis le début de la pandémie. Et on apprenait les premiers décès parmi le corps médical ce (suite…)

Déserts médicaux : les remplaçants dans le viseur du Ministère

Éditorial de la 460ème La hache de guerre est déterrée. Le problème n’est pas nouveau mais la plainte déposée par le Ministère a ravivé les rancoeurs. L’année dernière, en novembre, le Ministère a publié plusieurs décrets en application de la loi de santé. L’objectif est de fixer un « montant plafond journalier » pour les « personnels médicaux, odontologistes et pharmaceutiques intervenant dans les établissements publics de santé dans le cadre d’une mission de travail temporaire« . Concrètement, un directeur d’hôpital, depuis janvier 2018, doit limiter les  rémunérations de ses intérimaires à 1404€ bruts pour 24h de travail (puis 1287€ l’année prochaine pour atteindre 1170€ à partir de 2020). Lire : Ménage dans les ménages. Vent debout contre cette réforme, un collectif, rassemblé depuis mars en syndicat, le Syndicat National des médecins remplaçants des hôpitaux (SNMRH), (suite…)

Minima sociaux : « pas question de faire des économies sur le dos des pauvres »

Éditorial de la 453ème Accusée par le Canard Enchaîné du 6 juin dernier de devoir réaliser « 7 Md€ d’économies sur les aides sociales » pour le compte de Bercy ou de Matignon, Agnès Buzyn se défend. Interrogé le mois dernier sur les aides sociales par RTL, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, estimait « qu’il y en avait trop ». Quant à Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, le journal Le Monde révélait l’existence d’une note interne à Bercy appelant à réduire le coût prépondérant des aides sociales. Il n’y a certainement pas de fumée sans feu. Toutefois, dimanche dernier dans le JDD, Agnès Buzyn répond à Gérald Darmanin et Bruno Le Maire : « ils sont dans leur rôle« , concède la ministre, chacun travaillant « avec son prisme« . Pas question (suite…)

Glyphosate : en marche.. arrière

Cette semaine, les faits de l’actualité semblent jouer des tours à certains. Le propre de la révolution n’est-il pas de faire un tour sur soi-même… Nutri-score ne sera pas obligatoire à la télé C‘est le Dr.Olivier Véran, député de l’Isère, qui avait proposé cet amendement déjà recalé en commission et finalement rejeté par l’Assemblée. Il proposait d’imposer l’affichage du Nutri-score dans les messages publicitaires. Lire : Plan Priorité Prévention : le Gouvernement présente ses 25 mesures phares L’arrivée du Nutri-score, gri-gri de la loi Touraine, s’est fait très frileux. Le dispositif d’affichage de la valeur nutritionnelle des aliments, non obligatoire, s’est révélé décevant. On continue avec le super travail législatif du gouvernement sur la loi « agriculture et alimentation ». Aujourd’hui: Le Nutri-score. Merci @enmarchefr !#nutriscore pic.twitter.com/AS1kCSFt2y — Allan BARTE (@AllanBARTE) 31 mai (suite…)

Pour être infirmier, il faut savoir réparer sa machine à laver !

Cette semaine, malgré les apparences pour démêler le vrai du faux, que de la vraie info. Pas de fake news !  Pour être infirmier, il faut savoir réparer sa machine à laver ! À l’ère de la fake news, on aurait pensé à un canular. Pourtant, quelle ne fut pas la surprise des infirmiers en découvrant les fiches d’orientation proposées par l’Onisep, l’Office national d’information sur les enseignements et les professions. Lire : Fake news : Arrachez l’ivraie pour la brûler Mardi dernier, la Fage, le syndicat étudiant infirmier, s’est fendu d’un communiqué pour critiquer le contenu « très largement discutable » de ces fiches, multipliant des « clichés dégradants envers les professions » et accusant « l’Etat (…) de bâcler ces éléments cruciaux pour l’avenir des jeunes« . Dans ces fiches d’orientation, les métiers sont conseillés selon les (suite…)

On badine à Versailles, on folâtre à Nancy

Éditorial de la 414ème La Cour des Comptes a publié son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques. L’équilibre des comptes ne sera pas au rendez-vous.  « En 2017, sans mesures fortes de redressement, le déficit public dépasserait l’objectif de 0,4 point de PIB, pour atteindre 3,2 points de PIB ; en 2018 et au-delà, un effort d’économies sans précédent serait nécessaire pour respecter la trajectoire du Programme de stabilité. » Lire : Dépenses de santé, les remèdes choc de la Cour des Comptes L’INSEE nous apprend d’ailleurs qu’à la fin du premier trimestre 2017, la dette publique s’élève à 2 209,6 Md€, (+62,3 Md€ au cours des 3 derniers mois), soit 98,9 % du PIB. Autrement dit, sans recourir une nouvelle fois à la dette, l’État n’aura bientôt plus un seul kopeck (suite…)

[Re]vue de Web : les tactiques électorales en marche

À quelques jours des élections législatives, il était tactiquement crucial que l’exécutif annonce une « évaluation » du tiers payant généralisé. Fortement décrié par le corps médical lors de son vote durant le quinquennat Hollande, cette mesure emblématique crispait une grande partie des professionnels de santé dont le vote est précieux. D’ailleurs, beaucoup de professionnels ont choisi de se lancer dans la course des législatives. Ces soignants qui roulent pour Macron Selon Egora, ils sont près de 260 candidats aux législatives à être issus du monde sanitaire et médico-social. L’article cite le cas de certains médecins comme Ségolène Neuville qui brigue la 3ème circonscription des Pyrénées-Orientales où elle a été députée de 2012 à 2014, Olivier Véran, le conseiller santé de Macron, en lice dans la 1ère circonscription de l’Isère où Agnès Buzyn a profité (suite…)

[Re]vue de Web : du blues et du swing

La semaine a été marquée bien entendu par la nomination des ministres par Édouard Philippe. Pour la santé, alors que tout le monde murmurait certains noms comme celui du Dr. Véran, le conseiller santé d’Emmanuel Macron, ou du Dr. Robinet, le maire LR de Reims, on s’étonnait de la nomination du Dr. Buzyn, présidente de la Haute Autorité de Santé. Un profil de santé publique, un parcours hors pair, une grande intelligence loués par l’ensemble du monde médical; même si quelques voix s’élèvent pour nuancer les thuriféraires. Le blues de Touraine Après le « swing » des législatives de la Ministre, cette semaine, Marisol Touraine a le blues. Non par compassion pour les soignants dont la vague de suicides défraye la chronique; elle quitte Ségur. Lire : Des annonces et des magouilles. (suite…)

[Nomination du Ministre de la Santé] Mais qui est vraiment Agnès Buzyn ?

Contrairement aux pronostics qui plaçaient déjà Olivier Veran ou Arnaud Robinet Ministre de la Santé, c’est Agnès Buzyn, 54 ans, qui prendra la suite de Marisol Touraine, avenue Duquesne. Si tout le monde loue son parcours exemplaire, certains pointent déjà ses conflits d’intérêts. Un expert sans conflit d’intérêts est un expert sans intérêt Le candidat Macron était accusé de conflits d’intérêts pour s’être entouré du Dr. Jean-Jacques Mourad, jugé trop proche des laboratoires Servier. Lors de son discours de Nevers sur la santé, Emmanuel Macron proposait de mieux rembourser les patients atteints d’hypertension, spécialité du Dr.Mourad et des médicaments Servier. C’était l’un de ses 5 axes de sa « révolution culturelle » en santé. Le Dr. Mourad a été débarqué de l’équipe santé… Lire : Macron ou le rêve éveillé Maintenant élu, le (suite…)