Tag archives : Nicolas Revel

La téléconsultation : opportunité ou enfumage ?

https://media.blubrry.com/la_lettre_de_galile/p/www.lalettredegalilee.fr/wp-content/uploads/podcasts/491.mp3Podcast: DownloadAbonnez-vous Android | Google Podcasts | RSS Éditorial de la 491ème Il y a encore peu, la téléconsultation était encore un champ expérimental : certains n’y croyaient pas; d’autres ont investi massivement dans ce marché naissant. Avec le confinement et la pandémie, le Français fuient les salles d’attente des professionnels de santé pour préférer massivement la téléconsultation. S’agit-il d’un phénomène circonstanciel lié à la pandémie ? Ou les moeurs ont-elles vraiment changé avec l’épidémie de Covid-19 ? Devant la commission des affaires sociales du Sénat, mercredi dernier, Nicolas Revel, le patron de la CNAMTS, a rapporté le « développement spectaculaire » de la téléconsultation médicale : « le nombre de téléconsultations est passé de 40 000 en février à 1 million sur la semaine du 30 mars au 5 avril.. D’après la CNAMTS, les médecins libéraux sont 38 (suite…)

[Re]vue de Web : Mais quelle mouche a piqué la Cour des Comptes ?

La Cour des Comptes a l’habitude de jeter des pavés dans la mare des finances de la santé. Et là ce sont les libéraux qui ont été éclaboussés par un menhir étatique et idéologique… Mais quelle mouche a donc piqué la Cour des Comptes avec son récent rapport sur l’avenir de l’Assurance maladie ? Dépassements d’honoraires : la tendance à la baisse se confirme Ce 29 novembre, l’Assurance maladie a publié de nouveaux chiffres de son Observatoire des pratiques tarifaires. »Même s’il reste du chemin à parcourir, nous sommes parvenus à inverser une tendance historique de plus de 30 ans d’augmentation du taux de dépassement des médecins de secteur 2. Depuis 5 ans, le mouvement est à la baisse et il va se poursuivre avec le nouveau dispositif OPTAM mis en (suite…)

Quand les cabinets ministériels font la loi

Éditorial de la 408ème Il est tellement aisé d’hurler avec les loups, lorsque s’agitent les casseroles, que nous  avons, nous aussi, remué les obscurs souvenirs d’Internet pour rappeler les positions controversées d’Agnès Buzyn sur les conflits d’intérêt. Et pourtant, avant même que n’éclate la controverse, elle s’est déchargée de la gestion de l’INSERM, dirigé par son mari. Cette procédure est prévue par la loi Bertrand sur la transparence (et son décret d’application). Un premier pas plutôt intègre et rassurant. Par le passé, elle a pu tenir des propos (compréhensibles) sur la difficulté d’obtenir des experts sans aucun conflits d’intérêts. Un bon expert est sollicité de toutes parts. La transparence absolue joue en leur défaveur… Une réflexion tenable dans certaines fonctions; mais difficiles à faire comprendre quand on est Ministre. Cependant, personne (suite…)

Médecins libéraux : la CSMF part en guerre

Éditorial de la 327 Boudée par la Ministre à son ouverture, démoralisée par le directeur de la CNAMTS à sa clôture, l’université d’été de la CSMF, qui s’est déroulée sur la presqu’île de Giens, a déterré la hache de guerre. Tout le monde s’en est ému. Pour sa 21ème édition, l’université d’été n’a pas eu droit à son traditionnel happening ministériel. Marisol Touraine est la première ministre de la santé à avoir décliné l’invitation du président de la CSMF. Raison invoquée : la proximité des élections professionnelles et la nécessaire égalité de traitement à respecter entre tous les syndicats. Là-dessus, il est vrai qu’à un mois de date à date des élections des URPS Médecins, si tant est qu’on supposât une quelconque complicité d’esprit entre Marisol Touraine et les purs et durs (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer