Tag archives : ENA

Quand les cabinets ministériels font la loi

Éditorial de la 408ème Il est tellement aisé d’hurler avec les loups, lorsque s’agitent les casseroles, que nous  avons, nous aussi, remué les obscurs souvenirs d’Internet pour rappeler les positions controversées d’Agnès Buzyn sur les conflits d’intérêt. Et pourtant, avant même que n’éclate la controverse, elle s’est déchargée de la gestion de l’INSERM, dirigé par son mari. Cette procédure est prévue par la loi Bertrand sur la transparence (et son décret d’application). Un premier pas plutôt intègre et rassurant. Par le passé, elle a pu tenir des propos (compréhensibles) sur la difficulté d’obtenir des experts sans aucun conflits d’intérêts. Un bon expert est sollicité de toutes parts. La transparence absolue joue en leur défaveur… Une réflexion tenable dans certaines fonctions; mais difficiles à faire comprendre quand on est Ministre. Cependant, personne (suite…)

Réforme de l’Etat : le billet d’Yves Charpak

Dans le prolongement de nos articles sur le rôle de l’élite française dans la conduite du pays, Yves Charpak, médecin de santé publique, s’interroge sur son blog sur le processus de sélection des hauts fonctionnaires Réforme de l’Etat : il est prévu un processus de sélection des hauts fonctionnaires en toute transparence sur leurs compétences pour chaque poste à occuper. Lire la suite (suite…)

Juppé et ses tontons flingueurs

Le rapport de la Cour des Comptes sur la politique conventionnelle, probablement rédigé par les acteurs des ordonnances de 96, intervient au moment où justement Juppé annonce son entrée en lice pour 2017 Dans le théâtre de marionnettes de la politique française, en pleine déconfiture, quelques Guignols disparaissent à gauche tandis que Gnafron, à droite, gesticule pour revenir en scène. Malgré les faux pleurs de Madelon et les coups de bâton de Flageolet le gendarme, le public ne rit plus. Au fond du trou (la stagnation économique masque en fait une réelle récession), la France aurait sûrement besoin d’un consensus politique autour d’un exécutif déjà contesté et bien impuissant, à qui il est facile il est vrai d’imputer les 30 dernières années de gabegie publique. Hubert Védrine dans un petit (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer