Tag archives : crise

Plan d’urgence pour l’hôpital : Emmanuel Macron calmera-t-il la colère des soignants ?

Éditorial de la 478ème Dans un élan gaullien, Emmanuel Macron a lancé aux personnels des hôpitaux un « j’ai entendu votre colère » lors d’un déplacement à Épernay jeudi dernier pour proposer son plan d’urgence pour l’hôpital. Il a tenu à exprimer sa « considération » au personnel soignant. « Cette situation, elle n’a pas commencé il y a un mois, six mois ou un an, soyons lucides avec nous-mêmes. Nous en héritons. Elle est le résultat d’années et d’années de mise sous tension qui ont fait peser sur l’hôpital l’essentiel de l’effort de maîtrise de dépenses de santé. Elle résulte aussi d’une désorganisation collective de notre système de soins. » Lire : Hôpital : la réforme sera-t-elle au rendez-vous ? Derrière les effets de manche, le discours est un peu brouillon, balayant le manque de moyens ou l’épuisement (suite…)

Chicayas chocs

Éditorial de la 286 Il n’a pas suffit à Hollande de s’afficher bras dessus bras dessous avec Martine Aubry à Lille pour donner aux Bleus le jus nécessaire à la victoire de la France en Coupe Davis. Il y a assurément des gesticulations qui ne parviennent pas à transgresser les acrimonies profondes. Sifflé à son arrivée au stade Pierre Mauroy (cf Le Monde) , le président était venu chercher une partie du butin pour sa popularité défaillante. Pas de chance, les joueurs français (qui au demeurant vivent tous en Suisse) ont perdu. Juppé n’a pas fait mieux. Voilà le « chouchou » des Français (dixit Le Point de la semaine dernière) sifflé, hué, malmené sur ses propres terres gasconnes. Le Journal du Dimanche s’en délecte. Et Sarkozy, devant 4000 supporters bordelais, ramasse (suite…)

Les paradigmes artificiels

Le déficit chronique de l’assurance maladie se fait oublier. Par temps de crise, les paradigmes changent, les ordres de grandeur aussi. Il y a un peu moins d’un an, Eric Woerth se félicitait d’un déficit moins grave que prévu : 9 milliards au lieu de 11. Aujourd’hui, aucun économiste ne s’aventure à évaluer les conséquences catastrophiques que la dépression économique entraînera sur les comptes de l’assurance maladie même si on peut déjà pronostiquer que les experts de la commission des comptes de la sécurité sociale n’auront pas au printemps une langue de bois de circonstance. Car en effet les circonstances sont curieuses. Le président de la République réunit les partenaires sociaux demain à l’Elysée pour un « sommet social », quelques jours à peine après l’annonce par Total de son (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer