Tag archives : AME

Santé des migrants : les mesures contestées du Gouvernement sur l’immigration

Éditorial de la 477ème La décision du Gouvernement fait grincer les dents. À la suite de la concertation parlementaire des 7 et 9 octobre derniers, le Comité interministériel sur l’immigration et l’intégration a rendu public, mercredi 6 novembre dernier, son arbitrage sur le droit des demandeurs d’asile. Une vingtaine de décisions pour « reprendre le contrôle de notre politique migratoire » explique Édouard Philippe dans son discours de présentation. Un souhait de « souveraineté« , probablement réaliste au regard des demandes d’asile en expansion, mais surtout pragmatique à quelques mois des élections municipales pour lesquelles La République en marche arrive en queue de peloton des intentions de sondage. 12 mesures de souveraineté La mesure n°6 concerne l’aide médicale d’État (AME) et les conditions d’accès des demandeurs d’asile à la protection universelle maladie (PUMa). La mesure (suite…)

Quand l’État se défausse sur l’Assurance maladie pour limiter ses dérives budgétaires

La Cour des Comptes dans son rapport annuel sur le budget 2015 accuse l’État de se défausser sur l’Assurance maladie. Elle constate des transferts de compétence à hauteur de 150 M€ vers l’Assurance maladie qui « favorisent artificiellement la maîtrise des dépenses de l’État« . Ces transferts, parfois sans compensation, s’assimilent à une « débudgétisation masquée » par un État incapable de limiter la dérive des dépenses. Dans le viseur, trois transferts de charges majeurs ayant une incidence sur le périmètre du budget général : Le financement des stages extrahospitaliers des internes en médecine générale par l’assurance maladie. (140M€) Le financement de la Haute Autorité de Santé (HAS), de l’Agence Technique de l’information sur l’Hospitalisation (ATIH) et du Centre National de Gestion (CNG), (20 M€) Le financement centres de dépistage des infections sexuellement transmissibles, (suite…)

Les roublards et les balourds

Editorial de la 278 Le plan tabac présenté cette semaine par Marisol Touraine donne à son auteure une dimension qu’on ne lui connaissait pas. Voilà enfin une ministre qui ne passe pas son temps à régler son compte à contretemps à une droite devenue de toute façon moribonde. Nous le disions dans nos papiers précédents, fascinée, comme Hollande, par une revanche inespérée sur une droite insolente et tapageuse, la ministre de la santé ne pouvait s’empêcher de gloser sur le passé et de provoquer sur le futur. D’ailleurs, le débat au printemps sur sa loi de santé promet bien des escarmouches. Nous apparaît aujourd’hui une ministre porteuse de consensus. On en viendrait presque à l’unité nationale, comme pour les frappes en Irak. «J’ai choisi mon camp, celui de la santé (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer