A-t-on perdu la mémoire des vaccins ?

Le 22 avril dernier s'ouvrait la semaine européenne de la vaccination sous l'égide de l'Organisation Mondiale de la Santé. Marisol Touraine en a profité pour caresser dans le sens du poil les laboratoires pharmaceutiques quelque peu malmenés par l'annonce de son plan d'économies pour la santé. La Ministre s'est ainsi rendue dans un centre de santé du 13ème arrondissement à Paris pour réaffirmer les bienfaits de la vaccination à des Français de plus en plus réticents avec la vaccination.

Lire : Médicament et croissance économique, les industries dans le cas K

Selon un sondage de janvier 2013, le climat de défiance envers les vaccins augmente. Alors que la France, longtemps gourmande en médicaments, est revenue dans la moyenne européenne, 87% des Français s'estiment encore "trop gros consommateurs de médicaments". Et 1 Français sur trois n’a pas confiance dans les vaccins, les estimant beaucoup moins sûr que les médicaments en général. Pourtant les précautions et la vigilance dans l'élaboration des vaccins n'ont cessé d'être renforcées. Trop de médicaments ? Pas assez de vaccins ? Le vaccin traverse-t-il une crise de confiance ?

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Quand la Cour des Comptes se prend pour la Haute Autorité de Santé

Dans son rapport public annuel, la Cour des Comptes s'est livrée à ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer