La Lettre de Galilée

Sa-out !, buzz, et…place de Grêve

Alléluia ! Ce qui, il y a quelques jours encore, relevait de la pure utopie –l’unité syndicale médicale (re)trouvée– est enfin devenue réalité ! Subrepticement mais classiquement, là où l’on ne l’attendait pas. Pas sur le montant abyssal des déficits publics dont la maîtrise commandera un ONDAM à 2% en 2011 ! Pas sur le "Sommet sur les retraites », dont l’ASV (Avantage Social Vieillesse), régime sur-complémentaire des professions conventionnées de santé, pèse pourtant ses centaines de millions d’euros de déficit annoncé. Ni même sur le fameux « règlement arbitral » que concocte le RP don-Bertrand Fragonard dans le secret de son confessionnal.

Non, cette unité que même la revendication pourtant légitime du « C à 23 € » n’avait pas été en capacité de provoquer, vient de se réaliser de la plus surprenante des façons : un incident diplomatique ! Mais attention, pas une bouderie liée à la nouvelle liste des paradis fiscaux élaborée par Bercy ! Pas une de ces entorses à la solidarité monétaire des pays liés par l’euro, ni même une de ces anicroches de préséance entre Obama et Sarkozy… Non, une subite provocation d’un anarchiste notoire de la rive gauche de la Seine où l’on sent parfois la même odeur de poudre qu’à Sarajevo en 1914.

Christian Saout a porté atteinte à l’honneur des médecins ! Qui plus est sur le sujet du « pognon » où il les sait hyper-chatouilleux ! Pas sur l’affaire des 23 € où il aurait pu railler leur divisions. Non, sur le thème central de… l’éthique de la télétransmission des FSE ! Il a osé sous-entendre, le manant, que les médecins montraient peu de zèle à faire économiser 200 M€ à l’assurance maladie, justement le « prix » du déremboursement de quelques molécules à SMR insuffisants…
Tollé dans les rangs syndicaux médicaux : c’est d’abord la formation Union-Généraliste qui tire la première salve sur le thème "Patients, débarrassez-vous de Christian Saout !", rapidement suivie de celle de MG-France invitant le provocateur à "retirer ses propos et à s’excuser" avant le scud du SML sur le mode « Puisqu’on nous insulte, boycottons la télétransmission » ; puis, last but’n least, la CSMF ponctuant la série d’une menace de dépôt de plainte pour "faire respecter l’honneur des médecins libéraux" (sic) ! Avant de se raviser –sa dernière confrontation dans un prétoire avec une association de malades lui a coûté la bagatelle de 250 000 € d’amende– pour se contenter d’annoncer un prochain « boycott » de la commission Legmann… à laquelle elle n’était d’ailleurs pas conviée !

Dans cette affaire, heureusement que le ridicule ne tue pas car il y aurait des morts sur le champ de bataille ! Une palme cependant au site atoute.org qui ne nous avait pas habitué à un tel assaut d’humour. Dominique Dupagne, son chroniqueur, relit l’épisode sur le mode de la dérision vacharde et populiste justement adopté par son sujet. Mais sans convaincre hélas à en juger par le corporatisme étroit de ses lecteurs, parfaitement synchrones avec le torrent de bêtises haineuses qui se déverse dans tous les forums médicaux.

Pour un mot de trop, voici donc Christian Saout cloué au pilori comme un vulgaire Georges Frêche et… sans doute promis au même avenir radieux en tant qu’avocat des patients, n’ayant pas spécialement à s’embarrasser d’indulgence ou de civilité particulière à l’endroit du corps médical. Simplement de se documenter avant de laisser s’exprimer sa spontanéité.

Dans l’affaire de la télétransmission, il aurait ainsi appris que le Formel, fonds ayant servi à subventionner le primo-équipement informatique des médecins dans le milieu des années 90, avait en fait été abondé… par les médecins eux-mêmes au terme d’un troc passé entre Alain Juppé et Claude Maffioli avant leur rupture qui allait se prolonger 10 ans ! Il aurait certes pu être moins manichéen sur cette affaire de FSE où le gain de productivité au bénéfice exclusif des caisses est effectivement assez mal partagé. Mais enfin il n’est pas président d’un syndicat médical.

Une toute autre question
est celle de son maintien dans la mission-Legmann ! Autant le dire tout net ici : les contempteurs du président de l’Ordre ont déjà leur argumentaire tout trouvé ! En se maintenant dans cette enceinte, le président du CISS alimente évidemment le tir de barrage qui ponctuera ses conclusions. L’intelligence du gouvernement consistait justement à faire porter par l’Ordre –gardien naturel du dogme libéral– toutes les suggestions d’amendement à la Charte de 1927 et il serait dommage que son catalogue annoncé soit, à la base, entaché d’une suspicion de parti pris. C’est donc au soldat Saout qu’incombe dès aujourd’hui de sauver les futures conclusions de la mission Legmann.

Un lynchage pour un simple dérapage ? A la différence de la place de Grève, le buzz internet est d’ordinaire heureusement plus empathique pour la victime que pour son bourreau !

À propos de Jean-Pol Durand et Rémy Fromentin

Depuis 2007, chaque mardi, Jean-Pol Durand, ancien rédacteur en chef du Quotidien du Médecin, Impact-Médecin Quotidien, Filières & Réseaux, et Rémy Fromentin, ancien haut responsable de l’assurance maladie, ont partagé leur vision sur l’actualité de la santé en France autour d’une lettre commune.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Lois bioéthiques : que dit vraiment le rapport Touraine ?

[Article de 2700 mots] Les réactions n'ont pas manqué autour de la ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer