La Lettre de Galilée

Le patient, cet inconnu

L'actualité est surprenante. Les questions de santé tiennent une place déterminante : manifestations de rue pour réclamer le maintien d’un hôpital local, déremboursement des médicaments, prises de bec parlementaires sur la loi de financement de la sécurité sociale, incompréhension sur la campagne H1N1, scandale du Médiator…

L’opinion s’est habituée à ces paradoxes : on dénonce les déficits récurrents de l’assurance maladie mais on défile au même moment contre la fermeture d’une maternité sous-productive. On s’émeut des scandales de la chirurgie esthétique mais on se précipite chez son médecin pour renouveler son somnifère. Les discours sur la régulation du système de santé se situent au milieu de cette tourmente de contradictions. « Le Français se plaint toujours de son foie et de son Gouvernement ! » remarquait Théodore Zeldin1. Il rechigne en effet à payer la dette sociale mais en même temps, place la consommation médicale au premier rang de ses dépenses2.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   

À propos de Remy Fromentin

Cofondateur de La Lettre de Galilée en 2007, il a mené une carrière de dirigeant au sein de l'Assurance maladie jusqu'en 2002. Il est depuis cette date consultant international. Voir tous ses articles.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Grand Débat National : le retour de la coercition

Éditorial de la 470ème À quelques jours du vote de la loi ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer