Funambules et équilibristes

Éditorial de la 314

C'est une unité artificielle qu'a obtenu le parti socialiste réuni à Poitiers durant trois jours. Un numéro d'équilibristes où les "postures" lénifiantes ont eu raison des frondeurs et des dissidences. Un exercice acrobatique certainement réussi de synthèse qui a permis de réellement ouvrir une deuxième étape dans le quinquennat de François Hollande.

Mais c'est à un tout autre numéro de funambule auquel s'est livrée Marisol Touraine après la publication  des comptes de la sécurité sociale. La Ministre s'est félicitée qu'en raison des "grands chantiers" ouverts depuis 3 ans, "le déficit de 2014 du régime général s'établisse 2 Md€ en-deçà des prévisions de l’automne dernier, au plus bas depuis 2008". La Drees a publié la semaine dernière une étude européenne qui corroborait cette tendance.

Autre publication cette semaine, mercredi prochain sera adoptée la publication annuelle du Conseil d'Orientation des Retraites (COR). Comme le révèle Solveig Godeluck des Échos, dans les 5 scénarios proposés par le COR, les régimes de retraite seront à l'équilibre à l'horizon 2030, sous réserve que le chômage baisse... D'ici-là, il faudra consacrer encore 0,4 % du PIB en 2019 et 2020 pour financer les retraites, soit près de 10 Md€. Mais les réformes des différents gouvernements n'y font rien; le déséquilibre perdure. Et si le ciel semble se dégager selon les projections du COR, c'est sous réserve que la croissance des revenus d’activité dépasse durablement 1,5 % par an et que le chômage s'améliore.

On ne comptera plus que 1,4 cotisant pour un retraité à la fin des années 2040. Comme le souligne Marisol Touraine dans son discours, "l'occasion pour nous de démontrer que la sécurité sociale est en mouvement permanent, qu’elle est un lieu de modernisation exemplaire des services publics."

Crédits photos : Jeanne Menj.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Assurance-maladie : le projet Fillon ou la règle des trois i

Le programme du vainqueur de la primaire de la droite et du ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer