Accueil / Les éditos des différentes Lettres de Galilée / Always Look on the Bright Side of Life

Always Look on the Bright Side of Life

Éditorial de la 369

La parenthèse Euro est terminée; une nouvelle page du terrorisme chronique se froisse et met fin brutalement à la liesse estivale. Une Promenade des Anglais endeuillée, où la majorité des propriétés appartient à des milliardaires du Golfe qui financent le terrorisme mondial... Peut-on encore prendre la vie du bon côté ? Deux fois plus.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Après le camouflet des médecins libéraux à l'Assurance maladie, cette dernière a revu sa copie mercredi dernier en rajoutant 86 M€ à destination des médecins spécialistes qui s'estimaient lésés dans les premiers rounds de la négociation conventionnelle. Cette rallonge dans le panier de la mariée vient s'ajouter aux 743 M€ initiaux. Mais beaucoup d'incertitudes demeurent (forfait structures pour tous les médecins, augmentation de la C immédiatement) pour parvenir à une signature. Parviendra-t-on à un salaire digne de M.Olivier B., le coiffeur personnel de François Hollande ?

Autre sujet où les cheveux sont coupés en quatre : l'âge de la retraite. Après la publication d'un rapport du Conseil d'Orientation des Retraites (COR) sur les évolutions et les perspectives des retraites en France, comme le rappelle Dominique Seux dans un édito des Echos, Manuel Valls s'est réjoui du fait que  "la France ? [ait]  su remettre son système de retraites sur les rails"  comme Marisol Touraine, fustigeant les  "messagers de l'anxiété", qui en tire la conclusion que  "la question de l'âge de la retraite n'a plus de raison d'être posée". Pour l'éditorialiste "le message à l'opinion est sans sous-titre : n'écoutez pas les candidats de droite qui vous annoncent un relèvement de l'âge de départ de 62 ans à 64 (Sarkozy) ou 65 ans (Fillon et Juppé), ce n'est en rien nécessaire." Mais ce serait oublier que, si "la France" a redressé les comptes sociaux, ce n'est absolument pas grâce à la gauche, qui s'est opposée à chaque fois aux ajustements décidés par Edouard Balladur (1993), François Fillon (2004) et Nicolas Sarkozy (2008 et 2010). "On n'aura pas la cruauté de rappeler les termes utilisés alors" relève malicieusement Dominique Seux... Cheveux courts, mémoire courte ?

Crédits photos : Degré 360.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Tirage au sort à la PACES, la fin du numerus clausus ?

Éditorial de la 405ème Alors que le deuxième tour pulvérise et anéantit ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer