Accueil / L'économie de la santé en France / Quand la Sécu investit dans les paradis fiscaux

Quand la Sécu investit dans les paradis fiscaux

Alors que la marque Apple vient de revendiquer une valorisation boursière dépassant les 700Md$, un record historique, l'Insee a publié vendredi dernier une première évaluation des comptes nationaux des administrations publiques sur l'année écoulée : fin 2016, la dette des administrations publiques s’élèvait à 2 147,2 Md€, soit 96,0 % du PIB, dont 225Md€ pour les administrations de sécurité sociale. Le point sur ce mythe de Sisyphe.

Lire : Quand Google nous vaccinera

"Quelle valeur des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) sera la première à atteindre 1 000Md€ de capitalisation boursière ?" s'interrogeait Pierrick Fay dans Les Échos.

Le cercle vicieux de la dette de la sécu

Dans un rapport publié aujourd'hui par Oxfam, l'ONG pointe les optimisations fiscales dans des paradis fiscaux de 20 banques européennes (dont BNP Paribas, BPCE, Crédit Agricole, Crédit Mutuel-CIC ou la Société Générale). Déjà en 2014, on pouvait lire dans Le Monde, étude à l'appui, que "59 % de la dette de l'État peut être considérée comme illégitime". Aujourd'hui, la dette française est une spéculation très lucrative pour les marchés.

Lire : Sécurité sociale, faut-il débrancher la vieille dame ?

La Sécurité Sociale dispose depuis 1996 d'une Caisse d'amortissement de la dette sociale (la Cades) qui gère le remboursement de la dette : elle a ainsi sa propre salle de marchés qui lui permet de lever des financements, parfois même dans des paradis fiscaux, en dehors des sentiers battus et des cotations officielles. En 2016, elle avait levé 13,7Md€ et a annoncé un programme pour 2017 de 9Md€.

Lire : La tentation mutualiste.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer