Accueil / Les éditos des différentes Lettres de Galilée / Tiers-payant généralisé : le Gouvernement dévoile ses propres failles

Tiers-payant généralisé : le Gouvernement dévoile ses propres failles

Éditorial de la 416ème

Les diamellèses et les aposiopèses de notre Ministre de la Santé à propos de la vaccination ou du tiers-payant généralisé ont quelque peu entamé l'humeur des professionnels de santé.

Sur la vaccination, en accord avec les annonces concernant la santé lors du discours de politique générale d'Édouard Philippe, Agnès Buzyn avait confirmé le souhait d'étendre l'obligation vaccinale infantile. Tout en y introduisant la possibilité d'une "clause d'exemption" pour les parents récalcitrants. "Nous travaillons sur une clause d'exemption, c'est-à-dire si vraiment des familles s'opposent absolument, nous essaierons de leur permettre d'éviter la vaccination. C'est compliqué juridiquement" expliquait-elle sur RTL. Comprenne donc qui pourra à cette notion d'obligation à deux vitesses...

Lire : Vaccination : la controverse lancée par le professeur Joyeux s’enflamme

Sur le tiers-payant, en accord avec les promesses d'Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle qui souhaitait rendre le dispositif "généralisable", la ministre avait affirmé par ailleurs, dans Le Quotidien du Médecin et sur les ondes de RTL, vouloir généraliser le dispositif seulement "quand les médecins pourront accéder à un système fiable qui ne leur prend pas du temps médical". Allant même jusqu'à dire dans les colonnes du quotidien que son objectif "serait d’éviter l’obligation de tiers payant généralisé". La Ministre avait en ce sens sollicité l'IGAS afin d'évaluer le dispositif. Et la feuille de route qu'elle avait laissé fuiter fin juin semblait confirmer cette tendance.

Lire : Agnès Buzyn saisit l'IGAS sur le tiers payant généralisé

Les syndicats de médecins ont immédiatement salué ces propos qui contrastaient avec ceux, plus acerbes, de la précédente locataire de Ségur.

Mais la semaine dernière, interviewée sur France Inter par Marc Fauvelle, la Ministre rétro-pédale sur le tiers-payant assurant que "le tiers payant sera généralisé, c'est vraiment une question d'équité et d'accès aux soins puisque beaucoup de Français renoncent à aller se faire soigner parce qu'ils ne veulent pas avancer l'argent chez un médecin, c'est donc impératif d'aller vers un tiers payant généralisé". La question est de savoir "avec quelle méthode pour que cela fonctionne pour tout le monde"...

Quelle mouche a donc piqué Agnès Buzyn ? Les proches de la ministre l'assurent, selon Le Monde, il s'agit de sémantique et d'exégèse : "Ce qu’a dit la ministre, c’est qu’elle était en faveur du tiers payant en soi, et il faut qu’il soit généralisable. Si on peut éviter la contrainte, c’est mieux". Un brouillard qui inquiète d'autant les professionnels de santé et leurs syndicats représentatifs.

Selon le Canard Enchaîné, le Premier Ministre aurait appris par la presse les propos de sa ministre et n'aurait pas apprécié cette inflexion décidée sans concertation. Au micro de Bourdin sur RMC, le porte-parole du Gouvernement, Christophe Castaner, est lapidaire : "la ministre a corrigé elle-même son hésitation" (13'47). Exit les conclusions de l'IGAS; le tiers-payant sera mis en place comme prévu par la loi Touraine.

Une déclaration de guerre pour les syndicats qui se préparent dès à présent à la grève. À vouloir ménager le chou et la chèvre, le Gouvernement a finalement réussi à raviver les contre-feux attisés par Marisol Touraine. Et peut-être aussi révélé ses propres failles internes sur ce sujet, éminemment idéologique et symbolique, du tiers-payant généralisé.

Crédits photos : lucio luci.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

[Agnès Buzyn] Après un an d’exercice, quel bilan ?

    Crédits photos : Stephan Mosel.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer