Tag archives : virage ambulatoire

Déserts médicaux : Et si la solution était dans les virages « déambulatoires » ?

Nous connaissions déjà le virage ambulatoire comme une alternative à l’hospitalisation. Récemment, Agnès Buzyn évoquait lors de l’annonce de sa stratégie nationale de santé la nécessité d’un « vrai virage de la prévention dans notre pays » pour en finir avec « le tout soins ». A présent, une startup propose la maison de santé ou l’hôpital roulant pour mettre un terme aux déserts médicaux ! S’agit-il d’une vraie innovation organisationnelle ou d’une médecine foraine 3.0 bardée de technologie ? Les nouvelles caravanes des déserts médicaux Mardi 14 novembre 2017, à l’heure du petit déjeuner, Laura Tenoudji, chroniqueuse à Télématin, présente un reportage « Actions solidaires : la fin des déserts médicaux ?». Depuis le temps que la France cherche une solution au problème de la démographie médicale et aux (suite…)

[Re]vue de Web : l’Assurance maladie économisera 2 Md€ en 2018

Cette semaine a vu la publication de 2 rapports majeurs : le rapport annuel de la Cour des Comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques et le rapport provisoire Comptes et Charges 2018 de l’Assurance maladie. 500 pages à lire qui réjouiront les plus téméraires. Dépenses de santé en France : les remèdes choc de la Cour des Comptes Lire : L’équilibre des comptes ne sera pas au rendez-vous Le rapport de la Cour des Comptes accable la gestion du quinquennat Hollande. Les dépenses de santé qui représentent plus de 11% du PIB doivent être davantage maîtrisées si la France souhaite conserver ses indicateurs de santé au vert. Un contexte idéal pour resserrer la vis. Au menu : renforcement des GHT, « rationalisation des prescriptions » au travers de contrats (suite…)

L’Assurance maladie veut économiser 2 Md€ en 2018

Dans un rapport provisoire des Charges et Produits pour 2018 que nous avons pu nous procurer, l’Assurance maladie projette d’économiser 2 Md€ en 2018. Comme chaque année, la CNAMTS dévoile au travers de 200 pages documentées ses propositions pour tenir les objectifs d’économies : priorité au virage ambulatoire, à la maîtrise médicalisée des prescriptions,  au prix du médicament et à l’innovation.

Lire la suite…

Dépenses de santé en France : les remèdes choc de la Cour des Comptes

Le rapport annuel de la Cour des Comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques accable la gestion du quinquennat Hollande. Les dépenses de santé qui représentent plus de 11% du PIB doivent être davantage maîtrisées si la France souhaite conserver ses indicateurs de santé au vert. Un contexte idéal pour resserrer la vis. Au menu : renforcement des GHT, « rationalisation des prescriptions » au travers de contrats d’objectifs, suppression des négociations conventionnelles au profit d' »accords multi-professionnels », etc.

Lire : Quand l’État se défausse sur l’Assurance maladie pour limiter ses dérives budgétaires

Lire la suite…

De la médecine libérale (ou ce qu’il en reste)

Editorial de la 332 Comment faut-il voir les dernières élections professionnelles des médecins qui se sont déroulées vendredi 16 octobre dernier ? Que l’on considère le taux d’abstention grandissant (plus de 60%) pour ce vote ou la montée des syndicats les plus contestataires et revendicatifs : certainement un ras-le-bol des professionnels excédés par un système au bord de l’usure et par une ministre jugée incompétente. En tous cas, un paysage syndical morcelé et des discussions conventionnelles avec l’assurance maladie qui s’annoncent plus que mouvementées… Un beau cadeau pour ses 70 ans. Faut-il y voir une sortie de route des libéraux négociant le fameux virage ambulatoire ? D’aucuns crient à la mort de la médecine libérale : fiction ou réalité ? Mais il faut y voir certainement un changement de paradigme (suite…)

Virage ambulatoire : sortie de route pour les libéraux ?

Le Ministère de la Santé tout en rapportant les derniers résultats des élections des médecins libéraux au sein des unions régionales des professionnels de santé (URPS) indique que « le Ministère s’appuiera, comme il l’a fait jusqu’ici, sur les acteurs de terrain et leur représentation locale pour mener le « virage ambulatoire ». Ce sont d’abord les dynamiques locales initiées par les professionnels qui permettront de réformer le système et d’améliorer la prise en charge des patients. La ministre souhaite aussi que les prochains mois permettent de poursuivre au niveau national, avec les syndicats, les actions en faveur de la modernisation de la médecine libérale et faciliter l’installation des jeunes médecins. » Elément de langage faussement rassurant ou lapsus linguae, le terme « libéral » est encore inscrit dans le dictionnaire du Ministère ! Mais patience, comme (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer