Tag archives : vaccination

Vaccination contre la Covid-19 : des incertitudes encore nombreuses

Éditorial de la 502ème

La deuxième vague devait arriver. On l’attendait. Elle devait être « plus forte » que la première (voir notre éditorial n°500). Mais on a assisté dès la deuxième quinzaine d’octobre à un ralentissement des signaux d’alerte, bien avant les effets escomptés du confinement ou des couvre-feux locaux. Aujourd’hui, finalement, c’est la troisième vague que les experts redoutent, après les regroupements familiaux, principaux vecteurs de propagation du virus, que favorisent la période de Noël. Un pas de plus vers une vaccination massive dès le printemps ?

Lire la suite…

Agnès Buzyn : « construire un État plus efficace, plus proche des attentes des citoyens, recentré sur ses missions principales »

Éditorial de la 465ème L‘ivresse de Noël, avec sa godaille et sa ribote, n’aura pas suffit à étouffer l’amertume qui pousse les gilets jaunes à manifester. Au contraire, le Réveillon est placé sous haute surveillance, car même si le mouvement s’essouffle, il se radicalise d’autant. Le Peuple se tait mais reste toujours malade. La jaunisse qui a contaminé les ronds points, comme autant de boutons d’irritation sur le visage de la France, révèle ces territoires délaissés, abandonnés. Ces territoires où les trains ne vont plus, faute de petites gares, où les gendarmeries, les bureaux de Poste, les maternités sont fermés. Et cette France du vide effraie le pouvoir. Après le printemps arabe, voilà un hiver bien français. On a frôlé l’intervention de l’ONU… Lire : Démographie médicale : la fracture territoriale (suite…)

Vaccination anti-grippale : nouveau scandale à l’horizon ?

Éditorial de la 458ème Cela fait un mois, depuis le 6 octobre dernier, que la campagne de vaccination contre la grippe bat son plein. Avec, bien entendu, la traditionnelle image d’Épinal d’une ministre zélée, parangonnant de son bras blanc, mutilé à l’occasion pour la noble cause. Une ministre certes dévouée mais pas tout à fait iconoclaste puisque c’est une pétillante infirmière -et non un pharmacien fourbant dans l’opacité de son arrière-boutique- qui se charge (encore) de l’opération. #Vaccin : Un geste citoyen, solidaire et très efficace pour vous protéger et pour protéger les autres de la #grippe. Comme moi, #VaccinezVous et luttez contre l’épidémie. pic.twitter.com/kqVfNAYEeb — Agnès Buzyn (@agnesbuzyn) 22 octobre 2018 Une belle opération de communication donc pour inciter les gens à aller se faire vacciner. D’autant que l’on (suite…)

Réseaux sociaux : la guerre est déclarée

Dorénavant, chaque semaine a son hashtag. Et les directions des hôpitaux n’apprécient pas trop le déballage médiatique de ses personnels. Même la Cour des Comptes enjoint la HAS de tweeter contre les assertions complotistes de certains… Quand la Cour des Comptes se prend pour la Haute Autorité de Santé Dans son dernier rapport annuel, la Cour des Comptes s’essaie à un style un peu nouveau en consacrant un chapitre entier sur la politique vaccinale en France. Et ces énarques émérites ont même troqué leur hermine contre le stéthoscope en se hasardant à quelques recommandations de santé publique. Mais que fait la Haute Autorité de Santé ? Lire : Quand la Cour des Comptes se prend pour la Haute Autorité de Santé La directrice du CHU de Tours n’apprécie pas #BalanceTonHosto C‘est le moins qu’on (suite…)

Quand la Cour des Comptes se prend pour la Haute Autorité de Santé

Dans son rapport public annuel, la Cour des Comptes s’est livrée à un exercice peu habituel. Les Sages de la rue Cambon, garants de la bonne gestion de l’administration publique, ont ainsi consacré un chapitre entier sur la politique vaccinale en France. Et ces énarques émérites ont même troqué leur hermine contre un stéthoscope en se hasardant à quelques recommandations de santé publique. Mais que fait la Haute Autorité de Santé ? Lire : La vaccination et ses résistances La piqûre de rappel La Cour des Comptes analyse ainsi froidement les taux de couverture de la vaccination en France qui, pour les vaccins obligatoires sont satisfaisants. Concernant les vaccins recommandés, en revanche,  « la situation est nettement plus contrastée » (p.208), géographiquement et socialement. En réalité, si la couverture vaccinale augmente en France, elle reste largement (suite…)

Fake news : Arrachez l’ivraie pour la brûler

Éditorial de la 436ème Je vous souhaite une très bonne année 2018 ! Soyez des lecteurs comblés par nos articles… L’année commence très fort pour la liberté de la presse : Macron et Buzyn ont mis la barre très haute. Lors d’une conférence de presse vendredi dernier avec le Dr Lévy-Bruhl, la Ministre de la santé  a officialisé l’extension vaccinale infantile. L’occasion pour elle de rappeler de nouveau le pouvoir de nuisance des réseaux sociaux. « Contre la théorie du complot, il n’existe malheureusement aucun vaccin« , a-t-elle déploré. En juillet dernier, elle avait déjà lancé : « Nous sommes dans l’irrationnel le plus total. Nous travaillons aujourd’hui à lutter contre les réseaux sociaux et contre la désinformation.«  Lire : Vaccin DTP : l’État sera-t-il bientôt condamné ? Apostrophée par le pharmacien Serge Rader, la (suite…)

[Re]vue de Web : Euthyrox : à peine arrivé, ses stocks sont épuisés (comme les pharmaciens)

En pleine tourmente sur la vaccination, la semaine s’ouvre avec la campagne anti-grippe saisonnière. Et avec le retour de l’ancienne formule du Levothyrox en pharmacie, l’affaire continue…   La Majorité Parlementaire Menacée Par Une Fronde #Anti-vaccins ? | https://t.co/2xlHJZ4tqK — Vincent Fromentin (@vfromentin) 5 octobre 2017 Ne laissons pas la grippe nous gâcher l’hiver C’est par cet adage que s’est ouvert la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière qui concerne près de 12 millions de personnes en France. La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a enjoint « pour des raisons d’exemplarité et de responsabilité » les professionnels de santé a se faire vacciner. En attendant de les y obliger.   La Ministre @MinSoliSante @agnesbuzyn inaugure le kiosque de #vaccination en se faisant vacciner contre la #grippe #EDB2017 pic.twitter.com/oS2TNf04Fa — Entretiens de (suite…)

Hors série n°1 : La vaccination et ses résistances

« La vaccination, cela ne se discute pas » Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la santé, 29 mai 2015.  Télécharger le hors-série n°1 sur la vaccination Le 8 février dernier, une décision du Conseil d’État faisait la une des journaux en remettant sous les feux de l’actualité le sujet de la vaccination en France. Sollicité par des parents, le Conseil abondait dans leur sens en demandant à l’État de fournir des doses de vaccins DTP, introuvables en France. La controverse lancée par le Pr Joyeux C’est en juin 2015 que la controverse lancée par le Pr Joyeux met le feu aux poudres. La loi française oblige à vacciner les enfants de moins de 18 mois contre la diphtérie, le tétanos (selon l’article L3111-2 du Code de la (suite…)

Vaccin DTP : l’État sera-t-il bientôt condamné ?

Éditorial de la 424ème La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, l’a rappelé devant l’Assemblée nationale : l’aluminium contenu dans les vaccins est sans risque pour la santé. « Nous avons sur les adjuvants un recul d’utilisation de quatre-vingt-dix ans et plusieurs centaines de millions de doses ont été utilisées depuis que les vaccins existent. ne sont pas nocifs pour la santé, ainsi que tous les rapports le montrent. Je vous renvoie notamment à l’excellent rapport de l’Organisation mondiale de la santé publié en 2003 et à toutes les études scientifiques. Nous sommes dans l’irrationnel le plus total. Nous travaillons aujourd’hui à lutter contre les réseaux sociaux et contre la désinformation. » avait-elle lancé en juillet dernier. Pourtant une étude sur le sujet révélée par Le Parisien semble pointer du doigt des risques potentiels. (suite…)

Tiers-payant généralisé : le Gouvernement dévoile ses propres failles

Éditorial de la 416ème Les diamellèses et les aposiopèses de notre Ministre de la Santé à propos de la vaccination ou du tiers-payant généralisé ont quelque peu entamé l’humeur des professionnels de santé. Sur la vaccination, en accord avec les annonces concernant la santé lors du discours de politique générale d’Édouard Philippe, Agnès Buzyn avait confirmé le souhait d’étendre l’obligation vaccinale infantile. Tout en y introduisant la possibilité d’une « clause d’exemption«  pour les parents récalcitrants. « Nous travaillons sur une clause d’exemption, c’est-à-dire si vraiment des familles s’opposent absolument, nous essaierons de leur permettre d’éviter la vaccination. C’est compliqué juridiquement » expliquait-elle sur RTL. Comprenne donc qui pourra à cette notion d’obligation à deux vitesses… Lire : Vaccination : la controverse lancée par le professeur Joyeux s’enflamme Sur le tiers-payant, en accord avec (suite…)