Tag archives : Tiers-payant

Santé : Un an après, tout reste à faire

Éditorial de la 449ème Mardi, Christophe Castaner organisait une « soirée informelle » pour fêter la première année de Macron à l’Élysée, entre ministres et députés macronistes au Musée des Arts Forains dans le XIIème arrondissement de Paris. Celui qui était entré « par effraction » à l’Élysée n’emporte aujourd’hui toujours pas les foules. Selon un sondage Elabe-Wavestone pour les Échos, 52% des Français estiment encore que son élection a été une « mauvaise chose » et, s’il incarne bien la fonction présidentielle, les Français restent sceptiques sur la révolution promise : ils ne sont que 20 % à penser que Macron « réforme le pays en profondeur », quand 57 % estiment qu’il ne modifie que « quelques aspects seulement » et 22 % qu’il n’aura, au final, « pas changé le pays ». La première année n’a pas été celle des résultats même si les réformes ont été (suite…)

Négociations conventionnelles : le crépuscule des dieux

Éditorial de la 349 Mercredi dernier se sont ouvertes les négociations conventionnelles entre l’Assurance maladie et les syndicats médicaux (CSMF, MG France, FMF, SML et Le Bloc) qui devraient -ou pas- aboutir à un accord fin août. Si aucun accord n’est obtenu, comme le redoute Jean-Paul Ortiz de la CSMF dans Le Monde, il serait prévu de faire appel à un règlement arbitral. Et l’on ne peut que s’interroger comme lui tant l’environnent budgétaire de l’ONDAM est très contraint, face à des revendications fortes des médecins portées par des syndicats encore échaudés par leur opposition à la loi de santé.  Ces derniers, rassemblés contre le tiers-payant, sont parvenus à publier un socle de revendications communes. Mais Nicolas Revel prévient déjà : le ticket d’entrée pour une nouvelle convention, c’est 1 milliard d’euro. (suite…)

Les satyres, les ludions et l’histrion

Éditorial de 348 Le monde de la santé n’en est pas à son premier coup de théâtre. Quoique l’énième couac du Gouvernement sur le tabac entre Marisol Touraine et Michel Sapin relèverait plus du théâtre de Guignols…Mardi dernier, au micro du coryphée Bourdin sur RMC, Michel Sapin (13’40) soutient mordicus qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix du tabac en 2016 . Présidentielles ou non, c’est la loi : c’est voté. Dimanche, sur RTL, pour Marisol Touraine, « le prix du tabac est un enjeu de santé publique » et la Ministre souhaite une « augmentation forte et significative du prix du tabac avant la fin du quinquennat« . Ce n’est plus la communication qui n’est pas maîtrisée mais bien la politique anti-tabac. Et les engagements du Président Hollande le 4 février 2014 lors (suite…)

Loi de santé : comme une lettre à la poste

La décision du Conseil Constitutionnel était attendue par les syndicats de médecins libéraux comme la victoire d’Armageddon. La décision des Sages du Palais Royal de faire droit au recours déposé par une centaine de sénateurs et députés de l’opposition sur la loi de santé et particulièrement sur la question du tiers payant a été commentée dans la presse comme une victoire majeure. À y regarder de plus près, il n’y a pas de quoi pavoiser…  Et tout le reste est passé comme une lettre à la poste. Le double piège du tiers payant Marisol Touraine a réussi son coup. Les assurés sociaux (enfin, ceux qui payaient encore, car tous ceux pour qui le tiers payant généralisé a été institué en raison de la faiblesse de leurs ressources bénéficiaient déjà d’une dispense d’avance (suite…)

La loi de santé en deux coups de cuillère à pot

Éditorial de la 306 Les débats sur la loi de santé ont repris le 7 avril pour se terminer le 10. Du vite fait bien fait, du prompt, de l’expéditif. L’hémicycle avait sa mine des jours tristes. Les députés avaient sûrement regagné leurs pénates à la reconquête des électeurs perdus. Vide. Pas plus d’intérêt pour la loi de Marisol Touraine que pour la législation sur la protection du triton marbré dans le Haut Forez. À croire que la conscience de nos élites politiques est inversement proportionnelle à la longueur des cortèges. La séance de discussion sur l’article 12 (ce fameux article «sans doute parmi les plus importants de ce texte» dira la ministre, sur le «service public territorial de santé» devenu «service territorial de santé au public» puis enfin «communauté (suite…)

Loi de santé : morceaux choisis

Éditorial de la 305 Loin de baisser la garde, les syndicats de professions de santé ont remis le couvert le 31 mars tandis que l’assemblée nationale examinait la multitude d’amendements déposés aussi bien par l’opposition que par le gouvernement. Un exécutif devenu plus souple sur certaines dispositions mais demeuré intransigeant sur d’autres. Nous avons opté, avec le retour des cloches, pour une sélection de quelques morceaux choisis tout au long de cette semaine dans les documents parlementaires ou dans la presse. « Ces dix années ont été dix années d’occasions manquées. Le seul legs laissé à nos concitoyens, ce sont les franchises et les déremboursements. Il y a des héritages plus glorieux que ceux-là. » (Marisol Touraine, 31 mars 2015, Assemblée Nationale) « Le tiers payant, c’est une mesure de progrès. C’est une (suite…)

Vagues, houle et ressac

Éditorial de la 304 Caractéristique déjà ancienne de notre démocratie qui n’en a plus que l’apparence, la direction du pays, incapable de mesurer la réalité du terrain, se complaît dans une espèce de schizophrénie paranoïde l’empêchant de comprendre réellement les aspirations des Français. Car quoi, sur quel indicateur ce week-end les partis politiques ont-ils braqué leur lorgnette ? Sur le résultat d’élections dont un Français sur deux se moque royalement, convaincu que les conseillers généraux dont on ne connaît le plus souvent ni le nom ni le rôle ne servent qu’à dépenser l’argent public. Comme le titre Le Monde du 23 mars  « c’est une élection sans perdant », car qui peut gloser sur ces résultats ? Le Front National évidemment qui ne rate jamais une vaguelette pour surfer sur le ras-le-bol, (suite…)

Les vrais enjeux du tiers-payant généralisé

La généralisation du tiers payant fait partie de ces apories qui mobilisent les professionnels sans que ceux-ci en mesurent vraiment les dangers. Car, quand on interroge les médecins individuellement sur les motivations de leur mobilisation, l’argumentation tourne davantage autour des complications administratives qu’une telle mesure va entraîner au quotidien que sur les raisons pour lesquelles Marisol Touraine en fait la mesure phare de sa réforme. Une insidieuse pollution du raisonnement ? Dans le n° 99 de UG Zapping, Claude Bronner plante le décor :  » Voilà plus d’un an que de réunion de « concertation » en réunion « technique » les syndicats expliquent que le tiers payant généralisé et obligatoire n’est pas une bonne mesure. Ils parlent à des autistes puisque la volonté du président de la République et de sa Ministre sont au delà de (suite…)

Pourquoi les médecins font-ils grève ?

Éditorial de la 291 Alors que la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, assure que les services d’urgences n’ont pas eu de pics de fréquentation anormaux en cette période de fête de fin d’année, la grève des médecins fait rage. Elle devait s’arrêter mercredi, rejoints lundi par SOS médecins, mais les médecins entament désormais leur deuxième semaine de grève. Et les deux syndicats, MG-France et la CSMF, promettent de prolonger leur action au-delà du 31 décembre (les 6 et 21 janvier). Même si une audition des généralistes  est prévue le 12 janvier prochain, le climat risque d’être tendu. Comment en est-on arrivé là ? Tiers-payant, délégation de tâches, service territorial de santé au public, conventionnement, … Retour sur une année chargée pour les blouses blanches. VF Crédits photos : Marek Edelman (suite…)

Chicayas chocs

Éditorial de la 286 Il n’a pas suffit à Hollande de s’afficher bras dessus bras dessous avec Martine Aubry à Lille pour donner aux Bleus le jus nécessaire à la victoire de la France en Coupe Davis. Il y a assurément des gesticulations qui ne parviennent pas à transgresser les acrimonies profondes. Sifflé à son arrivée au stade Pierre Mauroy (cf Le Monde) , le président était venu chercher une partie du butin pour sa popularité défaillante. Pas de chance, les joueurs français (qui au demeurant vivent tous en Suisse) ont perdu. Juppé n’a pas fait mieux. Voilà le « chouchou » des Français (dixit Le Point de la semaine dernière) sifflé, hué, malmené sur ses propres terres gasconnes. Le Journal du Dimanche s’en délecte. Et Sarkozy, devant 4000 supporters bordelais, ramasse (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer