Tag archives : tiers-payant généralisé

Comment faire passer la pilule ?

Maladie d’Alzheimer : un nouveau médicament miracle sur le marché ? La nouvelle se répand dans les médias comme une trainée de poudre et fait flamber les actions du laboratoire Biogen à l’origine des tests sur cet anticorps monoclonal. La surprise est grande puisque les laboratoires Biogen et Eisai avaient justement arrêté les tests en mars dernier faute d’essais suffisamment concluants et compte tenu du déremboursement chaque année de plusieurs médicaments anti-Alzheimer dont le service médical rendu était jugé insuffisant pour justifier leur remboursement par les autorités sanitaires. Lire : Médicaments déremboursés : quand les associations de patients sont sous perfusion idéologique Le 22 octobre dernier, dans un communiqué, le laboratoire Biogen, à l’appui de nouvelles analyses, affirme que l’aducanumab, la fameuse nouvelle molécule, est « pharmacologiquement et cliniquement actif« , montrant des (suite…)

Le tiers-payant généralisé revient au galop

Maladie chronique de Lyme : nouvelle fake disease ? La maladie de Lyme existe. Elle est d’ailleurs reconnue depuis 1999 au titre du régime agricole comme une maladie professionnelle nous rappelle Aurélie Haroche du JIM à propos de la décision rendue par le tribunal des affaires de Sécurité sociale (TASS) de Guéret dans la Creuse. J’appelle tous les malades de #Lyme à se joindre à cette plainte contre les détracteurs pr reconnaître notre préjudice et faire valoir nos droitshttps://t.co/MlBM4qN0mF@jeromegrosjean @luneenlair @JeanPaul75 @ArianeBeldi @afis_science @FranGoehringer @MichelDeprost #LymeGate pic.twitter.com/V5MxIGrhjm — Aspie Lymie (@AspieLymie) 21 avril 2018 Nota : il faut dérouler les commentaires de ce tweet... Mais la maladie de Lyme est certainement un peu trop à la mode. Elle est devenue un fourre-tout que certains experts ont condamné. Le mois dernier, l’association Le (suite…)

Médecins libéraux, ces mal-aimés

Éditorial de la 446ème Contrairement à ce qu’affirmaient les syndicats de médecins, ici ou là, lors des dernières réunions du comité de pilotage du tiers payant, qui mettaient en garde le Gouvernement contre tout retour possible du tiers payant généralisé obligatoire tant que les pré-requis techniques n’étaient pas réunis, la Fédération des Mutuelles de France (FMF) le 03 avril dernier, réagissant dans un communiqué en ligne, au rapport de l’IGAS sur la généralisation du tiers-payant, inversait la vapeur et jetait le discrédit sur les médecins libéraux en estimant que « pour la part complémentaire, tous les défis techniques ont été relevés par les mutuelles, en prenant soin d’apporter une réponse satisfaisante aux exigences des professionnels de santé. Les dispositifs retenus répondent notamment aux demandes de simplicité afin de préserver le temps médical. Les (suite…)

Tiers payant généralisé : comment a-t-on discrètement enterré le dispositif

À l’occasion de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018  (PLFSS 2018) par l’Assemblée nationale, un amendement de dernière minute a finalement enterré la généralisation du tiers payant prévue pour le 30 novembre prochain. Le Gouvernement a ainsi suivi les conclusions de l’IGAS… qui quelques années plus tôt disait le contraire… On ne sait plus trop qui suit qui.

Lire : Les vrais enjeux du tiers-payant généralisé

La mesure phare de Marisol Touraine

C‘est un marqueur fort de l’ère Hollande qui s’en va avec l’eau du bain : une mesure idéologique, assez mal comprise, y compris par ses détracteurs, dont Marisol Touraine en avait été le héraut. Au final, la Ministre de la Santé avait réussi à se mettre à dos tous les professionnels de santé. Lire la suite…

Tiers-payant généralisé : le Gouvernement dévoile ses propres failles

Éditorial de la 416ème Les diamellèses et les aposiopèses de notre Ministre de la Santé à propos de la vaccination ou du tiers-payant généralisé ont quelque peu entamé l’humeur des professionnels de santé. Sur la vaccination, en accord avec les annonces concernant la santé lors du discours de politique générale d’Édouard Philippe, Agnès Buzyn avait confirmé le souhait d’étendre l’obligation vaccinale infantile. Tout en y introduisant la possibilité d’une « clause d’exemption«  pour les parents récalcitrants. « Nous travaillons sur une clause d’exemption, c’est-à-dire si vraiment des familles s’opposent absolument, nous essaierons de leur permettre d’éviter la vaccination. C’est compliqué juridiquement » expliquait-elle sur RTL. Comprenne donc qui pourra à cette notion d’obligation à deux vitesses… Lire : Vaccination : la controverse lancée par le professeur Joyeux s’enflamme Sur le tiers-payant, en accord avec (suite…)

[Re]vue de Web : Santé, enfin du concret

Si Emmanuel Macron déroulait sa pensée complexe lundi dernier à Versailles devant des parlementaires pantois, Édouard Philippe, le lendemain s’attachait, quant à lui, à détailler une feuille de route bien plus concrète sur les « sujets qui fâchent« . Lire : On badine à Versailles, on folâtre à Nancy  « À force de constater que François Hollande était incapable de prendre de la hauteur, Emmanuel Macron a visiblement décidé d’adopter l’attitude inverse. Avec excès. (…) Mais les parlementaires n’avaient pas fait le voyage de Versailles pour entendre un discours si stratosphérique. Ils en sont repartis avec la conviction que Jupiter devrait redescendre sur terre, ou tout au moins s’en rapprocher » remarque avec malice Paul-Henri du Limbert dans l’édito du Figaro de mardi dernier. Dans Valeurs Actuelles, Yves de Kerdrel ironise : Macron aurait confondu (suite…)

Du tiers payant généralisé à la rémunération des appels téléphoniques, quand le diable s’en mêle !

Depuis le 21 janvier 2016 au soir, le tiers payant généralisé a du plomb dans l’aile. Le Conseil Constitutionnel par sa décision évince les complémentaires santé des joutes conventionnelles avec les syndicats de médecins libéraux. Mais, un petit coup de fil à son médecin risque, si le Conseil National de l’Ordre des Médecins n’y prend garde lors de la révision de la réglementation, de réduire à néant les mois de combat menés par les syndicats de médecins libéraux. La généralisation du tiers payant, article phare de la loi de santé, vient d’être en partie invalidée par le Conseil Constitutionnel. En retoquant les dispositions qui permettaient la dispense de l’avance des frais pour la part couverte par la complémentaire santé, le tiers payant ne s’appliquera, à compter du 30 novembre 2017, que (suite…)

35 députés présents pour voter le tiers-payant

Le tiers-payant, contre lequel 50 000 professionnels de santé sont descendus dans la rue a été adopté en première lecture devant… 35 députés. Selon le détail du vote sur le site de l’Assemblée Nationale, 23 ont voté pour et 12 contre ce fameux article 18. Sur 577 élus. Une absence bien remarquée… Les 19 députés socialistes qui ont voté pour sont Alexis Bachelay, Marie-Arlette Carlotti, Fanélie Carrey-Conte, Martine Carrillon-Couvreur, Marie-Anne Chapdelaine, Michèle Delaunay, Guy Delcourt, Marie-Hélène Fabre, Hélène Geoffroy, Michel Issindou, Bernadette Laclais, Catherine Lemorton, Martine Martinel, Monique Orphé, Martine Pinville, Denys Robiliard, Gérard Sebaoun, Suzanne Tallard, Catherine Troallic. Seulement 9 députés de droite étaient présents et ont voté contre; il s’agissait d’Elie Aboud, Julien Aubert, Dino Cinieri, Bernard Debré, Jean-Pierre Door, Guillaume Larrivé, Gilles Lurton, Fernand Siré, Dominique Tian. Mais que faisaient (suite…)

Tiers-payant : Reculera ? Reculera pas ?

Éditorial de la 301 La complexité technique du dossier pourrait avoir raison de la détermination du Ministère de la Santé à programmer la généralisation totale du tiers-payant. Les Échos ont annoncé avec fracas qu’un « air de capitulation » flottait dans l’exécutif. Pour Jean-Francis Pécresse, l’éditorialiste des Échos, le tiers-payant chez le médecin pourrait être généralisé en 2017, mais sans être obligatoire. Les médecins pourront le proposer à leurs patients, ce qui serait loin de constituer le système universel envisagé initialement. Sortir de crise maîtrisée ? Ou reculade en règle face à la grogne des médecins dont la mobilisation du 15 mars prochain est toujours d’actualité ? La Ministre a aussitôt répliqué en 140 caractères : « Tiers payant : ni recul ni renoncement, une avancée importante pour les Français qui doit être (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer