Tag archives : système de santé

Les leçons d’une crise inédite : existe-t-il un modèle de santé efficace ? (1/3)

La Lettre de GaliléeLes pays sont-ils tous égaux face à la pandémie de COVID-19 ? Peut-on dresser une typologie des systèmes de santé en fonction des premières données épidémiologiques disponibles ? C’est à cet exercice que se prête Rémy Fromentin, consultant international et fondateur de La Lettre de Galilée, dans une analyse dont il nous livre aujourd’hui le premier volet.

Lire le deuxième volet :  Peut-on parler d’une impéritie de l’État ? 

 

Les résultats épidémiologiques et de mortalité publiés par l’OMS tout au long de cette crise sanitaire, si tant est qu’ils fussent validés par les instituts les plus sérieux de l’expertise statistique, montrent d’étonnantes disparités. Laissons de côté les données issues de pays dans lesquels l’infrastructure sanitaire est d’une telle pauvreté qu’il est impossible de dénombrer quoi que ce soit ; passons aussi sur les pays dans lesquels le mensonge d’État est érigé en principe avancé de géopolitique (voir à ce sujet le rapport de la commissaire européenne Vera Jourova qui pointe la Chine, Poutine et Donald Trump comme champions de la désinformation)

La question ici est de savoir si le modèle de santé mis en place par les pays touchés par la pandémie y est ou non pour quelque chose. Plus précisément, si l’organisation, la gouvernance, le rôle de l’État ont eu une influence sur les résultats observés.

Lire la suite…

Santé dans les présidentielles 2017 : divertir pour que rien ne bouge

Éditorial de la 393 Les populaces acéphales en redemandent : elles aiment à entendre le bruit des vertèbres qui craquent. Pollice verso ! Qu’on l’achève. Les boules puantes, les casseroles et les fumées sans feu ont fait voler en éclat le paradigme d’un clivage gauche/droite désormais désuet. L’obsession de l’agitation fascinatrice, dans un ultime bain de sang médiatique, aura capté jusqu’à maintenant l’attention des foules aveuglées. Mais, pour autant, avant d’imploser, ce système, menacé de corruption et de dépassement, avait produit des rejetons pour assurer sa survie : des trublions anti-systèmes, rapidement illégitimes sans le système qui les a créés… Le plus ancien, le plus connu et le plus grossier de ces rejetons est le Front National, suivi de près dans son populisme par La France Insoumise de Mélenchon(s) (dont on ne sait (suite…)

Les libéraux parlent aux libéraux

Éditorial de la 377 C‘est encore la rentrée. « Les » rentrées devrait-on dire. Chacun y va de son sondage pour tenter de faire peser la santé -et ses intérêts-  dans le débat pour les présidentielles. Nous osions poser la question la semaine dernière : pourquoi rien ne change jamais ? Mais tout le monde connaît la réponse ! Pour traîner ses savates dans les colloques, les thinktanks et autre universités d’été, on y croise toujours les mêmes vieux cons ! Et quand un rusé sophiste comme Macron vous sort deux paradoxes et une solution à venir, tout le monde opine du chef d’un air entendu. Le système produit un trublion plaisant et rhéteur pour pouvoir perdurer coûte que coûte… Aujourd’hui, on secoue les wagons de temps en temps pour faire croire que le train roule toujours, (suite…)

La santé vue par les femmes : une enquête IPSOS – STERIA

Une enquête IPSOS-STERIA réalisée en octobre 2014 auprès de 1000 femmes à la demande du LIR nous éclaire sur les voies à prendre (ou à éviter) pour notre système de santé. Devant le déficit abyssal d’originalité de nos politiques sur les questions de santé plusieurs acteurs iconoclates formulent des propositions qui tombent avec mépris dans l’indifférence générale. La santé n’intéresse pas le pouvoir. Le jeu de cache-cache est connu. La droite quand elle est dans l’opposition fait la roue devant les médecins et, une fois au pouvoir, promesses bues, les massacre. Juppé en sait quelque chose. La gauche fait pareil. Le bulldozer idéologique se met en marche dans l’euphorie de la victoire du peuple mais ralentit quand il y a le feu. En ce moment Marisol Touraine fait du rodéo (suite…)

Sous les Juppé des défis

Éditorial de la 265 Mauvais calembour direz-vous ? Pas aussi mauvais que le rappel par le maire de Bordeaux sur France Culture le 20 juin dernier de son plan éponyme, qui avait réussi en 1995 à paralyser le pays et à mettre dans la rue, bras dessus bras dessous, les médecins de la CSMF et les cheminots de la CGT. Car enfin, si tout le monde s’accorde sur le constat d’un vide sidéral de la stratégie nationale de santé présentée la semaine dernière par la ministre de la santé (sauf peut-être le think tank des Échos), lui, Alain Juppé, l’homme des défis manqués qui n’en finit pas de terrasser ses démons, accorderait grâce au non-plan de son homologue de normale-sup, Marisol Touraine. Il n’est pas difficile de se rendre compte (suite…)

Contrats responsables : planchers et plafonds contestés

La création de planchers et de plafonds pour les contrats responsables ne fait pas l’unanimité. Nous publions un article de Claire Bodin spécialiste de l’assurance complémentaire. L’article 45 du PLFSS a prévu de renforcer les critères permettant de qualifier un contrat « responsable » et la mise en place de planchers et de plafonds de remboursement pour lutter contre les dérives tarifaires. Par ailleurs, un amendement adopté en commission des Affaires sociales a fixé un seuil maximal de prise en charge des dépassements d’honoraires à 150% du tarif opposable. Ce texte est l’objet de contestations diverses et d’analyses qui en atténuent la portée. Pour comprendre la mécanique, l’interview d’une actuaire en guise de rafraîchissement didactique et, ci-dessous, le texte que nous a fait parvenir Claire Bodin. Les planchers et plafonds des contrats (suite…)

Rapport Cordier : attendus et sous-entendus

Après un lancement acrobatique, le rapport Cordier méritait une lecture attentive. Le pensum contient autant de bonnes idées que de propositions qui les contredisent.

A la relecture –car il fallait bien retrouver le fil d’Ariane de ce pensum assez logorrhéique sur la médecine de proximité– le rapport des 7 sages, piloté par Alain Cordier, dont le parcours plutôt sympathique laissait augurer une rédaction apaisante, contient les défauts de ses qualités.
Pour une fois qu’on ne fait pas appel à un énarque pour tenir la plume, le résultat est cependant en dessous des espérances. Dommage !

Péripéties et périphrases

On ne reviendra pas sur les conditions de son accouchement. Plutôt raté comme enfantement, car daté de juin 2013, on ne découvre le bébé qu’à l’automne, au détour des hésitations de la ministre à lancer la « stratégie nationale de santé », titre il est vrai un peu surdimensionné du rapport dont le premier ministre était le commanditaire.

Lire : Stratégie nationale de santé : des hommes et des envieux

Ce qui surprend, c’est d’abord son architecture.
Après 14 pages d’auto-persuasions oscillant entre l’imprécation et l’angélisme, le  rapport dans les premières lignes annonce la couleur : « nous posons un pari stratégique : un soutien à la santé et une organisation des soins résolument plus collaborative conduira à mieux dépenser et à réduire les dépenses inappropriées ».
Cette phrase contient la contradiction fondamentale -comme aurait dit le Petit Livre Rouge- de notre système, deux propositions antinomiques dont l’une prendra nécessairement le dessus sur l’autre, sans qu’on sache dans les 130 pages qui suivent à quel moment aura lieu la mise à mort.
S’égrènent ensuite les 19 recommandations clôturées par une synthèse en forme d’incantation à la page 44.
Et comme les auteurs auraient pu imaginer que les lecteurs n’eussent pas bien compris, suivent alors des « notes d’approfondissement » roboratives, écrasantes, plombées dès les premiers mots par une volonté presque dérangeante de persuader son auditoire.
Pour clôturer le tout, le rapport se termine par un benchmarking très tendance sur ce qui se passe ailleurs et cela, bien sûr, dans la langue de Shakespeare.

Pourtant, une fois évacuées toutes les scories stylistiques, il reste dans le tamis quelques morceaux de minerai qui méritent sûrement le chemin de la forge.
Ainsi, à la page 9, une phrase…

Lire la suite…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer