Tag archives : richard ferrand

Richard Ferrand, la prescription et les déserts médicaux

Éditorial de la 427ème Affaire classée sans suite. Dans son commmuniqué publié vendredi dernier, le procureur du tribunal de Brest a lavé Richard Ferrand, dans les affaires des Mutuelles de Bretagne, estimant que « les infractions d’abus de confiance et d’escroquerie ne sont pas constituées, faute d’un préjudice avéré.«  Seul bémol tout de même : « la question est apparue plus complexe s’agissant de la commission éventuelle d’un délit de prise illégale d’intérêts« . Il aurait fallu que les Mutuelles de Bretagne soient reconnues comme chargées d’un servie public. Or, bien qu’elles touchent des subventions publiques et offrent des prestations pour le public, leur statut de personne morale de droit privé les dédouane. « Le parquet de Brest aurait pu envisager l’ouverture d’une information judiciaire« . Mais de toute façon, les faits sont prescrits ! Ah (suite…)

Législatives : la drôle de guerre

Éditorial de la 409ème Marisol Touraine, qui se présente aux législatives, va-t-elle rentrer dans le dictionnaire des girouettes s’interroge Aurélie Haroche dans le Journal International de Médecine. Pourtant, lors des interventions sur le santé d’Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle, elle avait marqué son profond désaccord sur ses positions au cours d’un live-tweet enragé. Sentant certainement le vent tourner, ralliée à la majorité présidentielle de dernière minute, Marisol Touraine se présente aux législatives. Pourtant investie officiellement par le PS, elle se réclame exclusivement de la « majorité présidentielle » et son affiche de campagne est à l’image de son paquet de cigarette : sans logo. Aucune référence au parti. Du coup, son grand écart suscite une bronca tant du côté des macronistes que de ses militants. La Fédération PS de sa circonscription a saisi (suite…)

[Re]vue de Web : prends l’oseille et tire-toi

Cette semaine, une fois n’est pas coutume, de nouvelles affaires ont émaillé la course aux législatives et entaché un Gouvernement qui se prévalait d’être immaculé. Affiché comme un non-événement le FerrandGate soulève pourtant quelques réactions. Quand Richard Ferrand défendait ses intérêts à l’Assemblée L’objectif est louable : améliorer l’accessibilité aux soins. Pourtant, Richard Ferrand alors député proposait en 2012 une loi visant à permettre aux mutuelles de créer des réseaux de soins. Problème : depuis 1998, il était toujours conseiller pour les Mutuelles de Bretagne. « Un peu comme si un directeur ou ex directeur d’Areva était rapporteur d’une loi favorisant le nucléaire » ironise le Dr. Marty de l’UFML… #FerrandGate kiceti qu’etait dans les rapporteurs d’une loi faite pour mutuelles? ( ajoutons que @BrunoLeRoux fut mgen et Carrey conte LMDE) pic.twitter.com/EE8C8DAOt2 (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer