Tag archives : « reste à Charge »

Santé : Agnès Buzyn se défend

Éditorial de la 442ème La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, était hier l’invitée de L’Épreuve de Vérité sur Public Sénat hier soir. Elle confirme ses engagements et fait acte de pédagogie pour détailler son plan de sa « transformation du système de santé » présenté la semaine dernière à l’hôpital d’Eaubonne dans le Val-d’Oise, avec le Premier Minsitre, Édouard Philippe. Elle souhaite « aller vers une tarification à la qualité et au parcours de soins, y compris en médecine de ville, c’est-à-dire que nous ne souhaitons pas continuer à financer la totalité des actes en ville » (6’15) Le paiement à l’acte ne disparaîtra pas pour le médecin généraliste mais « on peut imaginer une tarification au parcours pour les maladies chroniques » (7’20). Elle souhaite commencer cette expérimentation au travers de l’article 51 du PLFSS (suite…)

[Re]vue de Web : mes nouvelles lunettes Chanel, ma clope, mon cinéma

Il faut creuser un peu pour trouver des informations intéressantes derrière les mauvais buzz des réseaux sociaux… Objectif : reste à charge 0 Invitée mardi matin de l’association des journalistes de l’information sociale (Ajis), Agnès Buzyn, la Ministre de la Santé a (un peu) détaillé la promesse d’Emmanuel Macron d’un reste à charge zéro en optique, dentaire et prothèses auditives. Lire : Programme santé de Macron : « révolution culturelle » ou paroles creuses ?   « Le but est de se mettre d’accord sur un panier de soins nécessaires, et que tout le monde puisse y avoir accès » (…) « On n’est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde ou des verres antireflet qui filtrent la lumière bleue » a prévenu la ministre. Un placement de produit bien maladroit, repris bien entendu (suite…)

Cerbera odollam

Éditorial de la 373 Après les melons et l’encens, voici venue l’heure du poison. Alors que les experts s’étripent sur la baisse ou non du reste à charge, Bercy a annoncé ce 9 septembre l’extension de l’avantage fiscal pour les particuliers qui emploient directement des salariés dans le cadre des services à la personne au travers d’un crédit d’impôt pour l’ensemble des ménages à compter de 2017. « Cette mesure profitera à 1,3 millions de ménages, pour une baisse du reste à charge sur les dépenses de l’ordre de 20 % en moyenne, au bénéfice des personnes modestes » selon le communiqué du Ministère. En pleine polémique sur ce reste à charge, la DREES a publié un document intitulé « Dépenses de santé : une nouvelle baisse du reste à charge des ménages en 2015″ (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer