Tag archives : réforme territoriale

Réforme territoriale de l’Etat et des ARS : le nombril du monde !

Accouchées au forceps, sept nouvelles régions ont vu le jour le 1er janvier 2016. C’est avec beaucoup de diligence que des Hauts fonctionnaires ont préparé la réorganisation des services de l’Etat dans ces régions. Lire : Cure d'amaigrissement pour nos régions ? C’est droit dans leurs bottes que les Préfets et Directeurs des nouvelles régions communiquent dans la presse quotidienne régionale pour expliquer que la réorganisation des services de l’Etat et autres administrations est bouclée. Alors aux manettes de la phase de préfiguration, c’est à coup de cravaches que ces Hauts fonctionnaires ont préparé, depuis avril dernier, la fusion des services. Il faudrait être sot pour croire que tout est achevé. Ces services ne sont qu’au début d’un long chantier où il s’agira de mettre au point des nouvelles procédures (suite…)

Les ARS au défi de la réforme territoriale

Éditorial de la 326 C’est très discrètement que se joue la recomposition de la carte de la réforme territoriale qui a fait disparaître 9 agences régionales de santé. Selon un rapport inter-inspections sur la réorganisation régionale de l’État publié en mai dernier, cela impacterait plus de 10 000 agents. Vendredi 31 juillet, le dernier conseil des ministres avant la trêve estivale a été très clair : « La réforme fait disparaître 9 postes de préfets de région et de directeurs généraux d’agence régionale de santé et 63 postes de directeurs régionaux des administrations de l’État, ainsi que leurs états-majors. Ainsi dans chaque région fusionnée, il y aura l’an prochain un seul préfet de région, un seul recteur de région académique, un seul directeur général d’agence régionale de santé et un seul directeur (suite…)

La fin du mille-feuilles ?

Éditorial de la 258 André Vallini, secrétaire d’État à la réforme territoriale, prévoit dans un entretien au Figaro, entre « 12 et 25 milliards d’euros d’économies par an ». Avec un budget annuel de 250 milliards, les collectivités territoriales, encore bonnes élèves des agences de notation, sont dans l’œil du cyclone du « Big Bang territorial«  de Manuel Valls : « économies d’échelle » et « suppression des doublons » permettraient un gain de 5 à 10%, « sans parler des gains de temps et d’efficacité qui sont difficilement quantifiables mais sans doute très importants« . François Hollande a exigé d’accélérer la cadence, en confiant son souhait d’aller plus vite dans les réformes, aux micros de RMC et BFM-TV mardi dernier : « Je pense que les conseils généraux ont vécu », quitte à reporter les élections régionales et cantonales à 2015 et 2016. Suppression des départements, réduction (suite…)

Rapport Malvy Lambert : une bombe dans la finance publique

Le rapport de Martin Malvy et d’Alain Lambert, intitulé « Pour un redressement des finances publiques fondé sur la confiance mutuelle et l’engagement de chacun » et remis le 16 avril dernier à François Hollande, propose au travers de 57 pages et 53 propositions de « restaurer la confiance », « clarifier chaque échelon autour d’une nouvelle donne territoriale », « mettre en place de nouveaux outils pour maîtriser les finances publiques » afin de « répondre collectivement à une dégradation globale ».  Dans un texte clair et instruit, les deux rapporteurs partent d’une idée simple : face au délabrement de la finance publique et au sentiment grandissant du « fatalisme du tendanciel en dépenses » (p.55), il faut que chacun se mobilise autour d’un « effort collectif« , véritable sursaut culturel. Il s’agit ainsi d’instaurer des « mécanismes effectifs de responsabilisation du prescripteur de la dépense », en tenant compte de (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer