Tag archives : ordonnances de 1945

Assurance-maladie : le projet Fillon ou la règle des trois i

Le programme du vainqueur de la primaire de la droite et du centre en matière de couverture maladie, visant à recentrer la Sécurité sociale sur les ALD et les maladies chroniques et à transférer le « petit risque » sur les assurances privées et les mutuelles est injuste, inefficace et incohérent, en plus de tourner le dos aux principes de la Sécurité sociale, socle du pacte républicain. Depuis son élection triomphale, dimanche 27 novembre, à la primaire de la droite et du centre, François Fillon est à la fois le leader de l’opposition et la cible des médias. Pour lui, commence l’ère du bashing, selon les nouvelles et cyniques règles du jeu politico-médiatiques qui ne s’embarrassent ni du principe de la vérification des informations, ni de celle d’un minimum de respect, l’essentiel (suite…)

70 ans de la sécu : une belle dame sous tutelle

Éditorial de la 330 Bel âge. Allez dire à Pierre Arditi ou à Daniel Cohn-Bendit qu’ils sont des incapables majeurs ! C’est pourtant ce qui est arrivé sans crier gare à notre chère sécu qui n’a pourtant pas l’âge d’Eliane Bettencourt mais celui de Mia Farrow et de Caroline Cellier. La célébration du 70ème anniversaire, dont le Ministère de la santé se fait le majordome, sent la naphtaline. On rabâche depuis des décennies les vertus d’une sécu qui serait née du génie d’un père fondateur dont on se réfère sans vergogne même quand il s’agit d’en sacrifier les fondements. D’abord la sécu existait avant 1945. Elle était le fruit d’une longue tradition d’entraide professionnelle (corporatiste diront les thuriféraires d’un égalitarisme maladif) dans laquelle les organisations patronales ont autant de mérite (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer