Tag archives : OCDE

Les leçons d’une crise inédite : Peut-on parler d’une impéritie de l’État ? (2/3)

La Lettre de GaliléeLes pays sont-ils tous égaux face à la pandémie de COVID-19 ? Peut-on dresser une typologie des systèmes de santé en fonction des premières données épidémiologiques disponibles ? C’est à cet exercice que se prête Rémy Fromentin, consultant international et fondateur de La Lettre de Galilée, dans une analyse dont il nous livre aujourd’hui le deuxième volet.

Lire le premier volet : Existe-t-il un modèle de santé efficace ? (1/3)

Lire la suite…

Des hobbies, des lobbies et des bobies

Santé : les Français picolent et fument trop selon l’OCDE L‘OCDE a publié un communiqué de presse hier sur ses résultats d’enquête annuels auprès de 36 pays (le rapport sera disponible le mois prochain en accès payant). Les dépenses de santé des pays de l’OCDE devraient augmenter de +2,7% par an pour atteindre 10,2% du PIB d’ici 2030. Ce sont les États-Unis qui dépensent le plus en soins de santé en 2018, avec 16,9 % de leur PIB, juste devant la Suisse, 12,2 % de son PIB. L’Allemagne, la France, la Suède et le Japon dépensent à peu près 11 % de leur PIB. Pour la France, les indicateurs révèlent que si le pays a le troisième rang pour reste à charge le plus bas en part de la consommation finale des ménages des pays (suite…)

MEDEF, le retour

Après un long silence, les patrons de l’hexagone s’intéressent à nouveau à la bonne santé des Français. Quand les stars du CAC tracent un « cap » qui décape. On les avait perdus de vue. Les vieux barons du CNPF avaient pris de la bouteille, les anciens « maîtres de forge » de la vieille UIMM étaient même morts avec la fermeture des usines. La désindustrialisation de la France avait fait émerger une nouvelle génération de patrons aux neurones davantage câblés sur les marchés financiers que sur le bien-être des salariés. Le couple FO/CNPF a fonctionné pendant plus de 25 ans jusqu’à son coup de grâce dans la décennie 90. Relisez l'article : « Blondel, la mort d’un éléphant » Devenue MEDEF, l’organisation patronale a gardé un œil sur les URSSAF, mais s’est évertuée à dénoncer (suite…)

Approximations et idées reçues : la nouvelle note de benchmarking de l’institut Thomas More

L’Institut Thomas More qui se définit comme un Think Tank européen, publie sa nouvelle note de benchmarking, consacrée à une analyse comparative approfondie de la dépense publique en France et en Allemagne. Sur le chapitre médicament du rapport, lisible sur le site de l’ITM, un certain nombre d’erreurs nous ont sauté aux yeux. Sur les dépenses de médicaments d’abord : les chiffres du tableau font effectivement apparaître une dépense par habitant supérieure en France à ce qu’elle est en Allemagne, en 2009. La situation a évolué, puisque, selon les données IMS, les ventes par habitant (certes exprimées en pfht) sont désormais plus élevées en Allemagne (473€/hab vs 461€/hab). A noter que, pour l’OCDE (citée en référence en quelques occasions par le document), les dépenses par habitant (prix publics, donc) exprimées (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer