Tag archives : médecine libérale

Médecins libéraux, ces mal-aimés

Éditorial de la 446ème Contrairement à ce qu’affirmaient les syndicats de médecins, ici ou là, lors des dernières réunions du comité de pilotage du tiers payant, qui mettaient en garde le Gouvernement contre tout retour possible du tiers payant généralisé obligatoire tant que les pré-requis techniques n’étaient pas réunis, la Fédération des Mutuelles de France (FMF) le 03 avril dernier, réagissant dans un communiqué en ligne, au rapport de l’IGAS sur la généralisation du tiers-payant, inversait la vapeur et jetait le discrédit sur les médecins libéraux en estimant que « pour la part complémentaire, tous les défis techniques ont été relevés par les mutuelles, en prenant soin d’apporter une réponse satisfaisante aux exigences des professionnels de santé. Les dispositifs retenus répondent notamment aux demandes de simplicité afin de préserver le temps médical. Les (suite…)

Grande conférence de la santé : pas de quoi en faire un fromage

Éditorial de la 347 Il y a tout juste 15 ans, presque de date à date, le ministre des affaires sociales et de la Solidarité, Elisabeth Guigou, réunissait son « Grenelle de la santé ». Il était question de «modernisation de la médecine » et, comme aujourd’hui, on se situait à un an d’une échéance électorale majeure. La similitude avec la « grande conférence de la santé » du 11 février dernier est frappante. Même solennité, même charabia, même clins d’œil, même microcosme avec des bidules créés ex nihilo représentant des réseaux, des pôles, des coordinations, des comités, des collectifs et autres machins. Et aussi – et surtout – des experts, ceux qui savent, ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans un cabinet à Coucou-Les-Nuées mais qui savent, qui connaissent la saine écriture (suite…)

Loi de santé : le mal-être des présidents de CME privés

Réunis en assemblée générale pour renouveler leurs instances, les présidents de CME des établissements de santé privés de la région Pays de la Loire, ont exprimé leur inquiétude.
Voyage en Marasmie occidentale.

Après avoir, il y a quelques années, piloté la conférence nationale des présidents de CME des établissements privés (CNPCMEHP), aujourd’hui présidée par Jean-Luc Baron, Jean Halligon a réuni la conférence des Pays de Loire le 25 septembre dernier pour transmettre le relais à son successeur. Soirée consacrée aussi au déchiffrage des projets politiques qui toucheront directement l’activité des établissements privés.

Le dit et l’écrit

Nous le savions, les CME des établissements privés n’ont pas leur langue dans leur poche, même si le ton reste très policé. Le rapport adressé à Marisol Touraine en octobre 2012, sans doute pour rappeler l’hospitalisation privée au bon souvenir de la nouvelle ministre et éviter sa dédaigneuse indifférence, en est l’exemple cruel. Les propositions contenues dans ce pensum n’ont pas suscité la moindre inspiration dans la tête des rédacteurs de la «stratégie nationale de santé» attendue avec l’angoisse du condamné à mort par les médecins des établissements privés.

La Lettre de Galilée

Entre deux coups de bistouri, les présidents de CME auront réussi à capter la semaine précédant leur réunion les bribes de trois discours qui ont marqué l’actualité politique.

D’abord, le discours, pugnace et ponctué d’anaphores devenues la marque de fabrique de l’exécutif («non ce n’est pas de l’austérité !»), du premier ministre appelant la confiance du Parlement. On attend la 39ème minute pour comprendre que ce que le chef du gouvenement aura retenu comme point fort de sa politique de santé était le tiers payant généralisé.

Lire : Tiers payant : un combat idéologique ?

Ensuite, insignifiante sur les questions de santé, la conférence de presse du président de la République (qui, il est vrai, a d’autres chats à fouetter). Sa petite phrase sur la santé n’aura pas marqué les esprits, le président considérant déjà comme acquise la loi de santé présentée par sa ministre au conseil des ministres. Circulez, il n’y a rien à voir !
Enfin le retour bruyant et gesticulant de Sarkozy dans une droite divisée, caractérisée par l’absence de projet original sur la santé et la protection sociale (suivi quelques jours plus tard de celui de Juppé à la télévision dans un exercice de contrition sans différence notoire sur le fond).

Lire la suite…

Les ressorts inattendus de la médecine libérale

Editorial de la 231 Pour leur 9ème édition, Les rencontres de La Baule auront encore montré ce week-end que la médecine libérale avait du jus. On la croyait moribonde ou en tout cas aphone ; la voilà donnant de la voix sur des sujets pointus, se projetant avec enthousiasme dans un avenir incertain, phosphorant sans complexe sur la difficile équation de l’économie de la santé. Quand il y a trop de ténors, direz-vous, on n’entend plus les chœurs, car il y avait du beau linge dans ce beau lieu baulois. Qu’importe ! Nous prendrons le temps ici de déchiffrer les différentes partitions entendues sur « les évolutions du paiement de la médecine », chansons pour le moment jouées en mode mineur par le rapport Cordier et reprises en canon presto dans le PLFFS 2014. (suite…)