Tag archives : inserm

[Re]vue de Web : Agnès Buzyn soupçonnée de conflits d’intérêt ?

https://media.blubrry.com/la_lettre_de_galile/p/lalettredegalilee.fr/wp-content/uploads/2017/10/audition_AN.mp4Podcast: DownloadAbonnez-vous Android | Google Podcasts | RSSCette semaine, le PLFSS entame son parcours d’examen et de correction en vue de son adoption définitive. Agnès Buzyn et Gérald Darmanin ont présenté le projet devant la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. Un long processus débute. Agnès Buzyn soupçonnée de conflits d’intérêt ? Hier, dans Marianne, Étienne Girard soupçonne Agnès Buzyn de conflits d’intérêt dans la gestion du dossier des instituts hospitalo-universitaires (IHU). En question, la co-signature, avec Édouard Philippe, d’un décret qui touche en partie l’INSERM dirigé par Yves Lévy, son mari. Les IHU avaient été créés en 2010 sous Sarkozy et feraient de l’ombre à l’INSERM. Une vieille bisbille politique qui ressort. Conflit d’intérêts : cette décision de la ministre Agnès Buzyn qui a bien fait les affaires de (suite…)

Vaccin DTP : l’État sera-t-il bientôt condamné ?

Éditorial de la 424ème La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, l’a rappelé devant l’Assemblée nationale : l’aluminium contenu dans les vaccins est sans risque pour la santé. « Nous avons sur les adjuvants un recul d’utilisation de quatre-vingt-dix ans et plusieurs centaines de millions de doses ont été utilisées depuis que les vaccins existent. ne sont pas nocifs pour la santé, ainsi que tous les rapports le montrent. Je vous renvoie notamment à l’excellent rapport de l’Organisation mondiale de la santé publié en 2003 et à toutes les études scientifiques. Nous sommes dans l’irrationnel le plus total. Nous travaillons aujourd’hui à lutter contre les réseaux sociaux et contre la désinformation. » avait-elle lancé en juillet dernier. Pourtant une étude sur le sujet révélée par Le Parisien semble pointer du doigt des risques potentiels. (suite…)

Quand les cabinets ministériels font la loi

Éditorial de la 408ème Il est tellement aisé d’hurler avec les loups, lorsque s’agitent les casseroles, que nous  avons, nous aussi, remué les obscurs souvenirs d’Internet pour rappeler les positions controversées d’Agnès Buzyn sur les conflits d’intérêt. Et pourtant, avant même que n’éclate la controverse, elle s’est déchargée de la gestion de l’INSERM, dirigé par son mari. Cette procédure est prévue par la loi Bertrand sur la transparence (et son décret d’application). Un premier pas plutôt intègre et rassurant. Par le passé, elle a pu tenir des propos (compréhensibles) sur la difficulté d’obtenir des experts sans aucun conflits d’intérêts. Un bon expert est sollicité de toutes parts. La transparence absolue joue en leur défaveur… Une réflexion tenable dans certaines fonctions; mais difficiles à faire comprendre quand on est Ministre. Cependant, personne (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer