Tag archives : FMF

Présidentielles 2017 : la révolution de la santé en marche ?

Éditorial de la 392 Les urnes se sont prononcées. Avec près de 2 millions d’électeurs, les primaires de gauche ont désigné Benoît Hamon pour candidater aux présidentielles. Il devance ainsi Manuel Valls avec 58,65% des voix et pourra promettre Hamon et merveilles avec son revenu universel. Lire : Pauvreté et minima sociaux, vers une nouvelle donne ? Une proposition chiffrée par l’Institut Montaigne à hauteur de 349 Md€ par an à terme, soit 20% du PIB actuel. Un projet irréaliste pour certains. Et pour octroyer les 750€ pour tout citoyen majeur, entièrement financé par l’État, Benoît Hamon avance quelques pistes de financement : fusion des aides existantes (minima sociaux et famille), suppression de niches fiscales, taxation des robots et augmentation des taxes et impôts pour les riches. En matière de santé, on ne (suite…)

Médecins libéraux : la CSMF part en guerre

Éditorial de la 327 Boudée par la Ministre à son ouverture, démoralisée par le directeur de la CNAMTS à sa clôture, l’université d’été de la CSMF, qui s’est déroulée sur la presqu’île de Giens, a déterré la hache de guerre. Tout le monde s’en est ému. Pour sa 21ème édition, l’université d’été n’a pas eu droit à son traditionnel happening ministériel. Marisol Touraine est la première ministre de la santé à avoir décliné l’invitation du président de la CSMF. Raison invoquée : la proximité des élections professionnelles et la nécessaire égalité de traitement à respecter entre tous les syndicats. Là-dessus, il est vrai qu’à un mois de date à date des élections des URPS Médecins, si tant est qu’on supposât une quelconque complicité d’esprit entre Marisol Touraine et les purs et durs (suite…)

Mentir et démentir

Editorial de la 232 La généralisation du tiers-payant a été introduite dans le projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale on ne sait trop comment. Deux rapports en font état subrepticement : celui d’Alain Cordier qui a présidé au « comité des 7 sages » et celui d’Aline Archimbaud dont les 40 mesures prétendent créer un « choc de solidarité » (sic). Dans les deux cas, l’argumentation, quand elle existe, reste sommaire et n’a convaincu personne. Ce serait plutôt du mensonge par omission. Les organisations syndicales de médecins, non associées semble-t-il à cette bombe de fabrication artisanale, ont réagi avec circonspection. La CSMF ne s’est pas placée sur le plan politique mais sur l’infaisabilité technique; le SML n’en a pas parlé, ou peu; la FMF a organisé discrètement un sondage dont les (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer