Tag archives : démographie médicale

Gilets jaunes : le plus dur est à venir

Éditorial de la 463ème Emmanuel Macron dont la personne cristallise les rancoeurs des « gilets jaunes » aura beau reculer, jusqu’à se saborder, aucune sortie de crise ne se profilera à l’horizon sans une fin tragique. Tocqueville l’avait prédit, lui qui, contemporain de la Monarchie de Juillet et de l’avènement de Louis-Napoléon Bonaparte, voyait dans la démocratie les germes d’individualismes qui l’achèveraient et qui porteraient l’émergence d’un pouvoir autoritaire. Aujourd’hui, aucune des résolutions décidées par l’exécutif ne viendra entamer la ténacité des contestations, trop individuelles, des gilets jaunes. Car l’élan contestataire ne repose pas sur une volonté de changement ou de réforme clairement affichée, mais bien plutôt sur une colère, une désespérance, trop longtemps enfouies et qui éclate au grand jour.  Lire : PLFSS 2019 : adoption dans la tourmente Comment ce mouvement de (suite…)

#FakeMed : une nouvelle charge contre les médicaments anti-Alzheimer

La Drees publie un rapport sur la démographie des professionnels de santé : plus d’infirmiers, moins de généralistes. La Direction dedirection de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) vient de publier deux nouvelles études sur les professionnels de santé : l’une sur la démographie des médecins et leur accessibilité géographique ; l’autre sur la projection du nombre d’infirmiers en activité à l’horizon 2040. Lire : Et si les “déserts médicaux” étaient un mirage ? Ainsi, au 1er janvier 2018, 226 000 médecins sont en activité, soit 10 000 de plus qu’en 2012. Parmi eux, 45 % sont des médecins généralistes. En matière d’accès aux médecins généralistes, les inégalités de densités départementales n’ont pas augmenté depuis les années 1980 et 98 % de la population réside à moins de 10 (suite…)

10 idées-reçues sur les déserts médicaux

Le Conseil national de l’Ordre des médecins a publié le mois dernier son traditionnel Atlas annuel de la démographie médicale. L’occasion de faire le point sur quelques idées-reçues. Lire : Et si les déserts médicaux étaient un mirage ?   1. Le nombre de médecins ne cesse de diminuer. FAUX. Le nombre de médecins (toutes spécialités) inscrits à l’Ordre ne cesse de croître en France. En revanche, on constate la diminution du nombre d’inscrits en activité régulière. « Le nombre de médecins en activité régulière a diminué de 10% ces dix dernières années tandis que la proportion des médecins retraités et retraités/actifs a augmenté de 11%. La proportion de médecins retraités actifs a été multipliée par 6 en dix ans. » (p.33) C’est le nombre de médecins généralistes qui chute (suite…)

[Re]vue de Web : La France est-elle en bonne santé ?

Cette semaine d’actualité est marquée par la publications de plusieurs rapports intéressants sur l’état de santé et sur la démographie médicale. Nous y reviendrons en détail dans la semaine. L’état de santé de la population L‘IRDES publie ce mois-ci une étude européenne sur l’état de santé des populations. Il s’agit d’un panorama extrêmement complet sur l’année 2014, représentatif de 95% de la population française. Ainsi, selon les résultats de l’enquête, en France métropolitaine, 69 % des personnes âgées de 15 ans ou plus se déclarent en « bon » ou  » très bon » état de santé (p.35). Près d’une personne sur trois déclare un état de santé « assez bon », « mauvais » ou « très mauvais » (p.30) : 23 % déclarent un état de santé « assez bon » et 7 % un « mauvais » ou « très mauvais » (suite…)

Déserts médicaux : des airs de déjà vu

Éditorial de la 418ème Dans la langueur de l’été, un énième rapport sur les mesures incitatives dans les zones sous-dotées vient de paraître, rejoignant le cortège des multiples publications sur la désertification médicale restées sans écho. À croire que les « déserts médicaux » ne dessèchent que les encriers. Lire : Et si les déserts médicaux étaient un mirage ? Comme nous le rappelions, le mot « désertification médicale » semble apparaître pour la première foi dans la bouche de Bernard Debré le 11 avril 1991 à propos de la « chute des hôpitaux généraux ». Il est repris en janvier 1999 dans un rapport sur la télémédecine du Conseil National de l’Ordre des Médecins du Pr Dusserre (p.8). Lire : Désertification, métropolisation et lutte des classes : les médecins dans le viseur A partir des années 2000, (suite…)

L’assiette au beurre

Éditorial de la 363 Contrairement aux idées reçues, le nombre de médecins en France ne cesse d’augmenter. Et la densité des professionnels est toujours au-dessus de celle des pays de l’OCDE. Pourtant à entendre les cris d’orfraie de Patrick Bouet et de François Baroin, la désertification est à nos portes; plus une seule collectivité ne fait pas face aujourd’hui à un problème d’accès aux soins. « Hémorragie », « catastrophe », « chute inexorable« , les titres de la presse redoublent d’imagination pour évoquer l’avancée du « désert médical« . Maires et médecins ont trouvé une « cause commune » : accuser les pouvoirs publics. Mais c’est avoir la mémoire bien courte… Lire : Quand le Conseil de l'Ordre se prend pour la CGT Pour perdre encore plus le clampin moyen derrière son téléviseur, les chiffres sont différents selon les sources. La CNAMTS (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer