Tag archives : COVID-19

Pourquoi on ne peut toujours pas dire combien de français ont été atteints par le COVID-19

Le Dr. Philippe Sopena revient sur les chiffres publiés hier par l’Institut Pasteur et repris en boucle par les médias. Moins de 6% de la population serait infectée par le virus COVID-19 le 11 mai prochain. Une estimation bien hasardeuse et infondée. On ne connaît toujours pas le nombre de personnes infectées par le virus COVID-19. N’en déplaise à l’étude épidémiologique publiée, ce jour, par l’Institut Pasteur, caricature d’une certaine forme d’épidémiologie fondée, non sur l’analyse des résultats d’observations rigoureuses, sur le terrain, mais sur l’application de modèles mathématiques s’appuyant quasi exclusivement sur les données d’hospitalisation et de décès supposées permettre, comme le prestidigitateur sort le lapin de son chapeau, d’en extrapoler le nombre personnes infectées. Les chercheurs de l’Institut Pasteur aboutissent ainsi au chiffre de 3,7 millions (soit 5,7 (suite…)

StopCovid : l’app qui va faire flop

Éditorial de la 490ème https://media.blubrry.com/la_lettre_de_galile/p/www.lalettredegalilee.fr/wp-content/uploads/podcasts/490.mp3Podcast: DownloadAbonnez-vous Google Podcasts | RSS Dans un point presse hier soir, Olivier Veran, Ministre de la santé, et Édouard Philippe, Premier Ministre, ont rappelé leur souhait de proposer aux Français volontaires une application de traçage quotidien lors du déconfinement. Cette application baptisée StopCovid permettrait de détecter plus rapidement et plus efficacement les personnes infectées. Du moins en théorie. Car les obstacles sont encore nombreux. Les Français sont assez réticents à confier leur intimité aux agences de santé et les choix stratégiques nationaux pour le développement technique de cette application restent trop technocrates. Lire : Health Data Hub : faut-il craindre l’exploitation de nos données de santé ? La semaine dernière, Google et Apple ont fait une annonce fracassante : les deux concurrents, ces géants du numérique qui couvrent (suite…)

COVID-19 : l’État ne sait toujours pas compter

Comptes, Contes et petit comte : le confinement à cause du COVID-19 aura au moins une vertu : celle de se donner le temps de prendre du recul sur les événements et de faire le tri dans les inepties qui circulent et que relaient sans ciller les médias et les réseaux sociaux. Car même dans les documents officiels il est parfois difficile de faire la différence entre les compteurs et les conteurs. Dans la santé, on ne sait toujours pas compter C’est d’une évidence à pleurer. Le recueil des informations sanitaires fait, depuis des décennies, l’objet d’une ardeur sans limite et d’un zèle inusable. Et pourtant, si sophistiqués fussent-ils, les systèmes d’informations, dans notre pays exemplaire, ne savent pas prendre en compte ce genre de situation. Pourtant pas si ancienne, l’expérience (suite…)

Covid-19 : La nécessaire solidarité sanitaire internationale

La pandémie de coronavirus a semé la pagaille dans l’organisation sanitaire des pays. L’aide internationale n’a joué qu’un rôle marginal. Il est nécessaire aujourd’hui de repenser les réponses sanitaires et les solidarités internationales. L’épidémie de Covid-19 (ou SRAS-CoV2) est, avec la pandémie de grippe de 1918-1919, l’événement sanitaire peut-être le plus mondialisé qu’ait connu l’humanité. En tout cas avec une telle rapidité. Pratiquement tous les pays et territoires de notre planète sont touchés. Des cas sont enregistrés partout. Les relations, les liens physiques entre les pays, le commerce, sont eux aussi fortement affectés. Les effets sur nos économies sont d’une brutalité jamais peut-être connue. Même l’amplitude du choc de la crise de 1929 pourrait être dépassée, à court terme. De nombreux pays, comme les Etats-Unis, qui connaissaient le plein emploi, (suite…)

Mais où donc est passé notre beau modèle sanitaire français ?

Éditorial de la 488ème Il n’y a pas si longtemps, il était fréquent d’entendre que le système de santé français était le meilleur du monde, l’un des plus chers certes grâce à une sécu généreuse, mais dont la qualité était enviée par de nombreux pays. Cocorico. De réformes en réformes (une en moyenne tous les cinq ans), de ministres en ministres (un ou une en moyenne tous les deux ans et demi), de grèves en grèves (on ne les compte plus), voilà le maçon au pied du mur : un virus venu de Chine d’une contagiosité extrême, une situation inconnue depuis la grippe espagnole de 1918, et voilà, patatras, rien ne marche, notre beau modèle de gouvernance sanitaire démontre son inanité. La tête de l’État monte aux créneaux pour calmer les (suite…)

Coronavirus : les masques vont tomber

Éditorial de la 487ème Lors du conseil de défense au ministère de l’Intérieur, vendredi dernier, Emmanuel Macron a réglé ses comptes avec Agnès Buzyn en lâchant : « Je félicite toutes celles et ceux qui avaient prévu tous les éléments de la crise une fois qu’elle a eu lieu, les commentateurs en sont plein« . Les aveux de l’ancienne ministre avait fait l’effet d’une bombe faisant le jeu des dissidences politiques et des thèses complotistes les plus loufoques. Lire : Coronavirus : les déclarations polémiques d’Agnès Buzyn sèment le trouble Hélas, pendant que la classe politique s’écharpe, l’hécatombe continue. Selon Santé publique France, hier à 14h, la France comptait 19 856 cas confirmés et 860 décès depuis le début de la pandémie. Et on apprenait les premiers décès parmi le corps médical ce (suite…)

Coronavirus : les déclarations polémiques d’Agnès Buzyn sèment le trouble

Agnès Buzyn a démissionné de son poste de Ministre de la Santé dimanche 16 février dernier pour porter la candidature LREM aux élections municipales de Paris face, entre autres, à Anne Hidalgo, la candidate sortante PS, et Rachida Dati, la candidate LR. Bilan des courses : la candidate socialiste arrive en tête, avec près de 30% des suffrages au premier tour; Agnès Buzyn, avec 16%, termine en troisième position, derrière Rachida Dati (22%), remportant deux arrondissements parisiens. On peut espérer qu’Agnès Buzyn n’aurait pas eu la couardise d’abandonner son poste de ministre et tous les dossiers brûlants en cours à Olivier Véran qui a repris le flambeau de Ségur à sa suite. Elle n’en a pas le caractère. Agnès Buzyn a certainement opté pour la fidélité politique à Emmanuel Macron. (suite…)

Élections municipales : le scandale sanitaire de trop ?

Éditorial de la 486ème  Nous sommes en guerre » a scandé hier soir à six reprises Emmanuel Macron aux oreilles des millions de Français anxieusement penchés sur leur poste TSF. Une guerre où il faudra rester sur son canapé, à lire, et où on pourra tout de même faire son footing dehors. Une guerre où les taxis seront réquisitionnés pour les professionnels de santé, comme en 14. Pourtant, la veille se tenait, malgré la pandémie, le plus grand rassemblement intergénérationnel : les élections municipales. Alors même que le Président appelait, jeudi 12 mars, les personnes âgées de plus de 70 ans à rester chez elles, les Français étaient tous invités à se déplacer vers l’isoloir. Le fameux « en même temps » macronien poussé à son paroxysme. Une décision incompréhensible et irresponsable. Et (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer