Tag archives : conditions de travail

La Sécu dévoile les motifs des arrêts de travail aux employeurs

Dans les actualités cette semaine, des informations qu’on entend beaucoup; et d’autres qu’on entend moins. Balance ton hosto Sur Twitter, le hashtag #balancetonhosto a rapidement fait des émules pour dénoncer les incohérences de l’hôpital. Lancée sur le ton de la plaisanterie par un médecin, connu des réseaux sociaux, Primum non Nocere, la nouvelle est allée jusqu’aux oreilles de la Ministre de la Santé, interrogée au micro de RTL ce jeudi. « C’est un éclairage sur les dysfonctionnements« , a concédé la Ministre, tout en essayant de « relativiser » l’ampleur des informations, parfois inquiétantes, remontées par les soignants et les patients. Lire : L'hôpital au coeur des débats #BalanceTonHosto je commence. Quand ils ont construit le nouveau bloc operatoire de mon chu ils ont pensé à tout sauf aux couloirs pour transporter les malades Sauf que le (suite…)

Les hôpitaux toujours touchés par l’absentéisme ?

Éditorial de la 431ème La Drees a publié une étude sur l’absentéisme à l’hôpital à partir de l’enquête « Conditions de travail de 2012-2013« . On le sait, beaucoup d’études ont été publiées sur le sujet, les arrêts maladie touchent davantage les hôpitaux, publics comme privés, que les autres fonctions publiques ou le secteur privé. Chaque année, le rapport annuel sur l’état de la fonction publique publié par la DGAFP pointe du doigt ces disparités.   L’étude de la Drees détaille ainsi les écarts constatés qui varient entre les professions. « Les pénibilités auxquelles les personnels hospitaliers sont confrontés sembleraient jouer un rôle important dans leur recours aux arrêts de travail. En France, peu de travaux ont établi un lien entre l’absentéisme et les conditions de travail du personnel hospitalier. » En moyenne, les (suite…)

[Re]vue de Web : des annonces et des magouilles

Cette semaine, comme ces derniers jours, les affaires, les conflits d’intérêts et la magouilles des hommes politiques passionnent plus les journalistes et l’opinion publique que le bilan du Gouvernement. Comme  l’évoque Rouja Lazarova non sans poésie pour Libé : « La pire des sanctions, c’est l’indifférence. (…) Depuis quelques mois, personne n’attend les ministres à la sortie du Conseil le mercredi matin, leurs pas crissent solitaires sur le gravier de la cour de l’Elysée. Mais, cette fois, l’indifférence a été brisée par les «affaires».«  Le #gouvernement de l’#indifférence à la #transparence https://t.co/TUr2H3MAdf — Vincent Fromentin (@vfromentin) 23 mars 2017 Macron et ses casserolles Attaqué par Benoît Hamon sur ses accointances avec certains lobbies de « l’industrie pharmaceutique, pétrolière et chimique » lors du débat télévisé, Emmanuel s’est défendu et a pris l’engagement solennel de ne « pas être tenu (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer