Tag archives : chine

COVID-19 : l’État ne sait toujours pas compter

Comptes, Contes et petit comte : le confinement à cause du COVID-19 aura au moins une vertu : celle de se donner le temps de prendre du recul sur les événements et de faire le tri dans les inepties qui circulent et que relaient sans ciller les médias et les réseaux sociaux. Car même dans les documents officiels il est parfois difficile de faire la différence entre les compteurs et les conteurs. Dans la santé, on ne sait toujours pas compter C’est d’une évidence à pleurer. Le recueil des informations sanitaires fait, depuis des décennies, l’objet d’une ardeur sans limite et d’un zèle inusable. Et pourtant, si sophistiqués fussent-ils, les systèmes d’informations, dans notre pays exemplaire, ne savent pas prendre en compte ce genre de situation. Pourtant pas si ancienne, l’expérience (suite…)

#3 En Chine, la maladie est une cause majeure de pauvreté

Cet article écrit par Olivier Milcamps a été initialement publié pour Kea-Partners. Le dossier complet est accessible ici. Malgré le fort développement d’un système public d’assurance santé, la maladie constitue toujours une cause majeure de pauvreté en Chine. En 1990, moins de 5% de la population chinoise bénéficiait du système public d’assurance santé, 24% en 2005 et 97% aujourd’hui, suite aux ambitieuses réformes adoptées en 2003 (mise en place d’un système d’assurance santé publique) et en 2009 (programme global d’investissements de 135,1 milliards USD, principalement consacré à la construction d’hôpitaux). Pourtant, une personne atteinte d’une maladie grave comme le cancer ou le diabète est de facto confrontée à des dépenses dont le coût catastrophique peut entraîner la ruine de sa famille, à moins qu’elle ne renonce aux traitements. Selon une étude chinoise récente, 14 (suite…)

#2 Les Chinois sont accros à la perfusion

Cet article écrit par Olivier Milcamps a été initialement publié pour Kea-Partners. Le dossier complet est accessible ici. La consommation des médicaments en Chine : des pratiques à repenser d’urgence. Lorsque vous rentrez dans le hall des consultations externes d’un hôpital chinois, outre la hauteur des colonnes en marbre et les files d’attente aux guichets d’enregistrement, vous serez forcément surpris par la foule assise dans une salle en rangs serrés… et sous perfusion d’antibiotiques ou de fortifiants. Il s’agit en effet en Chine du traitement de première intention pour toute personne présentant une fièvre, toux, grippe ou gastro-entérite. Les Chinois sont devenus totalement « accros à la perfusion », la grande majorité considérant qu’une perfusion d’antibiotiques constitue la panacée, y compris pour une maladie virale. Résultat : l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) rappelle régulièrement la (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer