Tag archives : Agnès Buzyn

Coronavirus : les masques vont tomber

Éditorial de la 487ème Lors du conseil de défense au ministère de l’Intérieur, vendredi dernier, Emmanuel Macron a réglé ses comptes avec Agnès Buzyn en lâchant : « Je félicite toutes celles et ceux qui avaient prévu tous les éléments de la crise une fois qu’elle a eu lieu, les commentateurs en sont plein« . Les aveux de l’ancienne ministre avait fait l’effet d’une bombe faisant le jeu des dissidences politiques et des thèses complotistes les plus loufoques. Lire : Coronavirus : les déclarations polémiques d’Agnès Buzyn sèment le trouble Hélas, pendant que la classe politique s’écharpe, l’hécatombe continue. Selon Santé publique France, hier à 14h, la France comptait 19 856 cas confirmés et 860 décès depuis le début de la pandémie. Et on apprenait les premiers décès parmi le corps médical ce (suite…)

Coronavirus : les déclarations polémiques d’Agnès Buzyn sèment le trouble

Agnès Buzyn a démissionné de son poste de Ministre de la Santé dimanche 16 février dernier pour porter la candidature LREM aux élections municipales de Paris face, entre autres, à Anne Hidalgo, la candidate sortante PS, et Rachida Dati, la candidate LR. Bilan des courses : la candidate socialiste arrive en tête, avec près de 30% des suffrages au premier tour; Agnès Buzyn, avec 16%, termine en troisième position, derrière Rachida Dati (22%), remportant deux arrondissements parisiens. On peut espérer qu’Agnès Buzyn n’aurait pas eu la couardise d’abandonner son poste de ministre et tous les dossiers brûlants en cours à Olivier Véran qui a repris le flambeau de Ségur à sa suite. Elle n’en a pas le caractère. Agnès Buzyn a certainement opté pour la fidélité politique à Emmanuel Macron. (suite…)

Voeux 2020 : la santé, entre apaisement et rancoeur

Dans un contexte de crise sociale, les voeux prononcés par les diverses personnalités du monde de la santé à l’occasion de la nouvelle année sont l’occasion d’apaiser les coeurs. Ou d’exprimer sa rancoeur… Agnès Buzyn, la Ministre de la Santé, a présenté au Palais de la découverte ce mercredi ses voeux aux parlementaires et aux forces ...
Pour lire la suite, vous devez être abonné. Abonnez-vous pour seulement 70€ par an !

Agnès Buzyn : « construire un État plus efficace, plus proche des attentes des citoyens, recentré sur ses missions principales »

Éditorial de la 465ème L‘ivresse de Noël, avec sa godaille et sa ribote, n’aura pas suffit à étouffer l’amertume qui pousse les gilets jaunes à manifester. Au contraire, le Réveillon est placé sous haute surveillance, car même si le mouvement s’essouffle, il se radicalise d’autant. Le Peuple se tait mais reste toujours malade. La jaunisse qui a contaminé les ronds points, comme autant de boutons d’irritation sur le visage de la France, révèle ces territoires délaissés, abandonnés. Ces territoires où les trains ne vont plus, faute de petites gares, où les gendarmeries, les bureaux de Poste, les maternités sont fermés. Et cette France du vide effraie le pouvoir. Après le printemps arabe, voilà un hiver bien français. On a frôlé l’intervention de l’ONU… Lire : Démographie médicale : la fracture territoriale (suite…)

Agnès Buzyn : J’accuse !

Éditorial de la 464ème Il est des petites phrases anodines qui marquent les esprits. Est-ce par naïveté ou par calcul que la Ministre de la Santé a tancé vertement les mutuelles ? Guillaume Erner, sur France Culture, jeudi matin, interroge Agnès Buzyn (16:58) sur la réforme du reste à charge 0 (RAC 0), promesse électorale d’Emmanuel Macron, et l’augmentation des cotisations des mutuelles, évoquant un « jeu à somme nulle » si tous les Français finalement payent cette mesure de gratuité au travers de l’inflation des prix des mutuelles. Lire : Les mutuelles sur le gril La Ministre répond agacée : « Je vais être très franche : j’appelle ça un sabotage politique. Et je vais le dire aux mutuelles. Parce que nous avons négocié pendant 6 mois. Nous avions trouvé un accord. L’investissement qui leur (suite…)

Santé : Un an après, tout reste à faire

Éditorial de la 449ème Mardi, Christophe Castaner organisait une « soirée informelle » pour fêter la première année de Macron à l’Élysée, entre ministres et députés macronistes au Musée des Arts Forains dans le XIIème arrondissement de Paris. Celui qui était entré « par effraction » à l’Élysée n’emporte aujourd’hui toujours pas les foules. Selon un sondage Elabe-Wavestone pour les Échos, 52% des Français estiment encore que son élection a été une « mauvaise chose » et, s’il incarne bien la fonction présidentielle, les Français restent sceptiques sur la révolution promise : ils ne sont que 20 % à penser que Macron « réforme le pays en profondeur », quand 57 % estiment qu’il ne modifie que « quelques aspects seulement » et 22 % qu’il n’aura, au final, « pas changé le pays ». La première année n’a pas été celle des résultats même si les réformes ont été (suite…)

Plan Priorité Prévention : le Gouvernement présente ses 25 mesures phares

Éditorial de la 445ème La prévention a toujours été une arlésienne des politiques de santé. Ce lundi, pourtant, le Premier Ministre, Édouard Philippe, et la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ont annoncé 25 mesures-phares pour que « la prévention ne soit plus seulement un concept mais une réalité » et « qu’elle devienne centrale dans toutes les actions » afin de « préserver près de 100 000 vies par an« . Le plan présenté hier, dans les locaux de Santé publique France, première brique de la Stratégie nationale de santé, décline ainsi plusieurs mesures pour chaque période de la vie (grossesse, 1000 premiers jours, enfance, etc.) pour un investissement de 400M€ sur 5 ans. Le temps périnatal et la petite enfance Dès le temps périnatal, les actions de prévention reposeront sur une sensibilisation accrue des femmes enceintes (suite…)

Santé : Agnès Buzyn se défend

Éditorial de la 442ème La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, était hier l’invitée de L’Épreuve de Vérité sur Public Sénat hier soir. Elle confirme ses engagements et fait acte de pédagogie pour détailler son plan de sa « transformation du système de santé » présenté la semaine dernière à l’hôpital d’Eaubonne dans le Val-d’Oise, avec le Premier Minsitre, Édouard Philippe. Elle souhaite « aller vers une tarification à la qualité et au parcours de soins, y compris en médecine de ville, c’est-à-dire que nous ne souhaitons pas continuer à financer la totalité des actes en ville » (6’15) Le paiement à l’acte ne disparaîtra pas pour le médecin généraliste mais « on peut imaginer une tarification au parcours pour les maladies chroniques » (7’20). Elle souhaite commencer cette expérimentation au travers de l’article 51 du PLFSS (suite…)

Qare au gorille !

Cette semaine, l’actualité semble porter sur l’avenir de notre système de santé. Qare au gorille ! Annoncée l’année dernière par Kamet, l’incubateur d’AXA dirigé par Stéphane Guinet, qui a investit près de 150M€ dans des start-up, la première pépite s’appelle Qare et compte révolutionner l’accès aux soins. Sur le site, pour un abonnement modique de 29€ par mois, vous pouvez « consulter en vidéo un médecin en moins de 5 minutes, 7j/7 depuis votre ordinateur ou votre smartphone » ou « obtenir si nécessaire, une ordonnance valable en France et dans toute l’Union Européenne« . Lire : L’ubérisation de la santé est en marche Au moment même où l’Ordre des Médecins entend mettre un peu d’ordre dans cette pagaille en régulant les téléconsultations des plateformes et des complémentaires santé. Selon son communiqué publié mercredi, il « s’inquiète (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer