Accueil / Protection sociale / Sonnez la retraite !

Sonnez la retraite !

La Cour des Comptes, une fois de plus fait le buzz. Pas même publié, un rapport sur les retraites intitulé "Garantir l'avenir des retraites complémentaires des salariés (Agirc et Arrco)", ébruité par Le Parisien, est passé en boucle par la presse -du moins les extraits les plus catastrophistes : le régime de retraite complémentaire des cadres, l'Agirc, ne pourra plus payer de retraite d'ici fin 2017. Les deux principaux régime de retraite du privé proche de "l'épuisement des réserves à échéance rapprochée", autrement dit la cessation de paiement. Scoop ou secret de Polichinelle ?

L'équation bancale

On le sait, les retraites vont bien mal. L'équation est simple : on compte de plus de plus de retraités pour de moins en moins d'actifs. Début 2013, on comptait en France près de 12 millions de retraités, soit 18,3% de la population totale. Comparativement, la population active ayant un emploi est de 25,8 millions soit un peu moins de 40% de la population totale. Le taux de chômage ne cesse d'augmenter pour dépasser aujourd'hui la barre des 10%. La vieille Europe est confrontée au vieillissement de son économie en crise.

Autre donnée de l'équation : les générations, nombreuses, du baby boom partent aujourd'hui en retraite et vivent bien mieux qu'avant ! Un cocktail explosif.

Le rapport de la Cour des Comptes alerte donc sur les risques d'une dégradation financière -continue depuis 2009. Le déficit aujourd'hui de 4,4 Md€ devrait frôler les 15 Md€ en 2030... Et contrairement au régime général de retraite, le déficit ne peut pas être épongé par le budget de l’État ou la dette. La Cour des comptes préconise trois remèdes pour enrayer la machine : diminuer le montant des pensions, augmenter le niveau des cotisations et reculer l'âge de départ en retraite de 2 ans (soit passer de 62 ans aujourd'hui à 64 ans).

Un récent jaune budgétaire sur le régime général des retraites, resté discret, avait déjà alerté, face au vieillissement accéléré des 5,4 millions des agents de la fonction publique, sur le poids des retraites supportées par l'État : "le montant total des engagements directs de l’État en matière de retraite s’élève à 1 302 Md€ " alors même la dette publique s’établit à 2 023,7 Md€. La proportion a de quoi glacer le dos.

Lire : Le rouge et le jaune

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée.Voir tous ses articles.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Retraites : la situation financière se dégrade et complique la réforme de Macron

Éditorial de la 412ème Comment pouvait-il en être autrement ? Emmanuel Macron ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer