Accueil / [Re]vue de Web / [Re]vue de Web : Lévothyrox, faut-il enterrer le débat ?

[Re]vue de Web : Lévothyrox, faut-il enterrer le débat ?

Cette semaine est riche en polémiques, couacs et autres délices. Le Ministère de la Santé est en surchauffe, quelque peu dépassé par les dossiers brûlants qui surgissent de toutes parts...

Mis en cause dans sa gestion de l’ouragan Irma, Macron pérore

Beaucoup de parlementaires ont reproché au Gouvernement son "manque d'anticipation" dans la gestion de l'ouragan Irma à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, réclamant l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire. C'est ce que rapporte lundi Marc de Boni dans le Figaro. Face à la polémique, Emmanuel Macron et Agnès Buzyn se sont rendus sur place.

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Lundi, le Premier Ministre se défendait : "Au-delà des polémiques auxquelles un certain nombre de gens sont abonnés - j'ai parfois le sentiment qu'alléchés par la souffrance, ils bondissent sur l'opportunité d'une polémique politicienne -, ce qui va se jouer, c'est l'expression d'une très grande solidarité à destination de nos concitoyens, qui pour beaucoup d'entre eux ont tout perdu".

Risques d'épidémies, le pire est à venir

Interrogée lundi sur RTL, la Ministre de la Santé balayait d'un revers de main tout risque sanitaire d'épidémie. Une fois sur place, elle a révisé son jugement. Apparemment, elle n'avait aucune connaissance des données du terrain.

Car Le Parisien, hier, relate le compte-rendu d'une réunion de crise sur place avec la ministre et les soignants. «Je suis inquiète quand je vois l'état de l'île» avoue-t-elle.  «J'ai vu des enfants malades dans le quartier d'Orléans, qui vomissaient depuis trois jours. Il faut absolument communiquer sur cette question de la potabilité. Je pensais que ce point était réglé

La sécurité fait polémique

À demi-mots, les soignants ont évoqué les vols de matériel et de médicaments ainsi que les intrusions, fréquentes. La Ministre demande : «Vous les avez reçus les 300 lits de camp ?». Réponse : «Personne n'est capable de nous dire où ils sont. Quant à ceux que l'on a distribués dans les centres d'abris, on se les fait voler...»

Mais au-delà des questions de  sécurité qui font polémique, le pire est à venir, comme le détaille un médecin de MSF dans l'Express.

Retraites : faut-il tout remettre à plat ?

Aujourd'hui, en conseil des ministres, Jean-Paul Delevoye a été nommé haut-commissaire à la réforme des retraites. Le décret était paru mardi dernier.

Harmoniser les régimes de retraite

Selon le porte-parole du Gouvernement, Christophe Castaner, l'objectif de cette réforme "suppose évidemment d’harmoniser les nombreux régimes existants en engageant « rapidement les discussions avec les partenaires sociaux, pour aboutir à une loi-cadre, qui sera préparée évidemment en lien avec Jean-Paul Delevoye mais par la ministre des solidarités et de la santé [Agnès Buzyn] au premier semestre 2018 » rapporte Le Monde.

Le Conseil d'Orientation des Retraites (COR) avait, en juin dernier, alerté, dans son rapport annuel, sur les besoins de financement du système de retraites qui pourraient perdurer jusqu’en 2040 (au lieu de 2020 ou 2025 initialement prévu) dans le meilleur des scénarios.

Lire : Retraites : la situation financière se dégrade et complique la réforme de Macron

De quoi compliquer fortement l'équation du Gouvernement et les promesses du candidat Macron. Car impossible de tenir les déficits qui continueront de se creuser d'année en année sans toucher ni à l'âge minimum ou au niveau des prestations.

L’interrégimes en question

La semaine dernière, le Sénat remettait un rapport d'information piloté par Anne Émery-Dumas et Gérard Roche, au nom de la mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (MECSS) et de la commission des affaires sociales, qui vient justement "interroger l'avenir" de l’interrégimes en matière de retraite.

Les projets nécessaires à la simplification et à la mutualisation de l’assurance vieillesse nécessitent une nouvelle impulsion politique qui ne pourra éluder la question du nombre de régimes de retraite existant dans notre pays.

Notre système de retraite est complexe et cette complexité a un coût estimé entre 4,5 milliards d’euros et 6 milliards d’euros par an.

C’est pourquoi le débat qui s’ouvre doit engager une réflexion profonde sur l’architecture de notre système de retraite. La réforme annoncée, qui serait d’une ampleur considérable, constitue une opportunité unique pour refonder le contrat qui lie, depuis la généralisation de la couverture vieillesse à l’issue de la Seconde guerre mondiale, les générations entre elles.

Cette réforme, qui dépasserait la dimension uniquement paramétrique des différentes réformes entreprises dans la branche vieillesse depuis 1993, nécessite du courage.

Il est temps de décider.

Rapport d'information, p.99

Comme le rapporte Jean-Christophe Chanut pour la TribuneEdouard Philippe et Muriel Penicaud assument totalement leur "volonté de transformer le modèle sociale français" via les réformes du code du travail, de la formation professionnelle, de l'assurance chômage et des retraites. Cette transformation est nécessaire pour venir à bout d'un chômage de masse auquel on s'est trop habitué.

Lévothyrox, faut-il enterrer le débat ?

La polémique enfle avec le Lévothyrox. Est-ce seulement une affaire de dosage comme beaucoup d'experts l'affirment ?

Lire : Levothyrox, Baclofène, docétaxel : l’Agence du médicament sur la sellette

Dominique Martin, le patron de l'ANSM, largement pointée du doigt dans l'affaire, est venu se confesser dans les colonnes de L'Obs."Dans cette affaire, l’information n’a pas été transmise, dont acte. Il faut que l’on revoie nos procédures."

Malgré les annonces de la Ministre sur LCI ce jeudi  une cinquantaine de nouvelles plaintes contre X – dont celle de l’actrice Anny Duperey – ont été déposées au parquet de Paris.

Et un député, Julien Dive, député LR de l'Aisne, a écrit à la ministre pour demander l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire...

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Crédits photos : thierry ehrmann.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Réforme des retraites : la route est longue

Éditorial de la 434ème Dans un de ses récents rapports, la Drees ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer