Quand l’urgence sanitaire autorise « à titre dérogatoire » quelques écarts sur la sécurité de nos données de santé

Dans la revue de presse de cette semaine, nous allons revenir sur le pétage de plombs de notre Ministre de la santé, Olivier Veran, mais également sur des dossiers sensibles qui sont hélas un peu passés sous silence dans l’hystérie pandémique.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   

À propos Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée.Voir tous ses articles.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer