Ovnis, omis, honnis

Editorial de la 229

Dans un article du n° 38 du magazine Causette, Antonio Fischetti fait le point sur les petits hommes verts et signale que les services secrets américains et britanniques, enfin persuadés qu’il s’agit de foutaises, ont fermé définitivement leur système de surveillance du ciel. De l’aveu de la CIA, Roswell n’était qu’une supercherie bien commode pour couvrir les essais secrets d’un avion de surveillance.

Dans sa lunette, Galilée a repéré cette semaine un étrange appel paru dans Les Echos du 4 octobre. Cette date vous dira-t-elle quelque chose ? Il s’agit de la date anniversaire de l’Ordonnance du 4 octobre 1945 créant la sécurité sociale. On omet souvent de préciser que Pierre Laroque a rêvé pour les Français d’un système à la sauce anglaise mais s’est heurté, à l’époque, à l’hostilité des partenaires sociaux aux commandes de la sécu depuis plusieurs décennies.

Comme le bruissement des radiotélescopes, l’appel des syndicalistes qui ont signé ce texte est inaudible. « Il convient de rendre hommage à l’engagement de milliers de représentants des partenaires sociaux qui siègent dans les conseils… » précisent les auteurs dans un dernier paragraphe pathétique.

Décrié, honni, le syndicalisme de gestion a jeté l’éponge. Depuis le plan Juppé, les patrons ont changé de planète et les syndicats sont en orbite géostationnaire.

À propos de L'équipe Galilée

Depuis 2007, la Lettre de Galilée propose une analyse critique et indépendante de l'actualité de santé en France.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

PLFSS 2018 : les bidouillages continuent

Ce matin, Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, et Gérald Darmanin, ministre ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer