La Lettre de Galilée

Manque-t-il des médecins ?

L’accès aux soins selon les patients

Selon les projections de la DREES, en 2030 en Languedoc-Roussillon, il y aura une augmentation de la population de 30% et une baisse du nombre de médecins libéraux de 8,5%, correspondant ainsi à une chute de la densité moyenne de médecins libéraux par habitant de près de 30%. Cette tendance s’observe-t-elle déjà aujourd’hui ? Le rapport offre/demande est-il satisfaisant dans cette région où les densités de médecins sont parmi les plus fortes de France ?

Lire le dossier : Désertification et accès aux soins

Lorsque que l’on interroge la population (Enquête réalisée en Juin 2011 auprès d’un échantillon représentatif de 1005 personnes en Languedoc-Roussillon, entretiens téléphoniques menés par le CSA), sept personnes sur dix n’ont aucune difficulté pour consulter un médecin généraliste. Mais parmi les 30% restant, le principal obstacle concerne le temps d’attente en salle d’attente (15%) et le manque de disponibilité du médecin pour obtenir un rendez-vous (6%). Les difficultés financières et celles liées au trajet ne sont citées chacune que par 3% des sondés.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   

À propos Joy Raynaud

Géographe de la santé et doctorante, Joy Raynaud est chargé de mission à l'URPS Languedoc-Roussillon

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer