Accueil / Les éditos des différentes Lettres de Galilée / Loi pour la confiance : c’est vraiment pas gagné

Loi pour la confiance : c’est vraiment pas gagné

Éditorial de la 417ème

C'est aujourd'hui qu'est examinée à l'Assemblée nationale la proposition de loi sur "le rétablissement de la confiance dans l'action publique". Ce lundi 24 juillet, deux projets de loi arrivent à l'Assemblée dont certaines mesures ont déchiré sénateurs et députés : suppression de la réserve parlementaire, réforme de l’indemnité de frais de mandat et suppression des emplois familiaux...

Lire : Prends l'oseille et tire-toi

Ce "chantier prioritaire" d'Emmanuel Macron, préparé par François Bayrou avant sa démission, est avant tout un divertissement populaire, rendu nécessaire en ces temps de crise et de désaffection de la chose politique. Un dépoussiérage amusant qui ne touche finalement ni au "verrou de Bercy", ni au "pantouflage" des hauts fonctionnaires dans le privé ou le public. D'ailleurs on ne parle plus de "moralisation" de la vie politique mais bien de "régulation"...

On se souvient des premiers couacs du Ministère de la Santé sur le tiers-payant généralisé, de ses erreurs de communication sur la vaccination. Jeudi dernier, en plein débat sur la moralisation de la vie publique, Édouard Philippe a souhaité rendre une visite en catimini à Sanofi. C'est le député François Rufin (France Insoumise) qui a relevé l'anecdote, seulement mentionnée sur le site du laboratoire pharmaceutique. Le Premier Ministre a été accueilli par Serge Weinberg, Président du Conseil d’Administration de Sanofi, Philippe Luscan, Vice-Président Exécutif Affaires Industrielles Globales, Marc Bonnefoi, Vice-Président R&D France et Guillaume Leroy, Directeur Pays Sanofi France. Pourquoi avoir tenu cette rencontre secrète ? Que se sont-ils dits ?

Alors que le Conseil d'État avait donné en février dernier toute légitimité et toute latitude à la ministre de la santé pour exiger du laboratoire qu'il (re)commercialise ses vaccins en rupture de stock, cette indiscrétion maintenant ébruitée jette la suspicion sur cette visite secrète...

Autre pépite de la semaine, relevée par le Dr.Nau sur son blog, Marisol Touraine reprend du service ! Par un arrêté du 21 juillet, elle retrouve ses pantoufles toutes chaudes comme haut fonctionnaire d'État. Malgré avoir mis tous les professionnels de santé dans la rue lors de son quinquennat désastreux, malgré son échec cinglant aux législatives à Loches, Touraine reprend du galon.

Ah ! La moralisation de la vie politique ! Quel cirque tristement divertissant...

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Crédits photos : doyoubayrou.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée.Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Tiers-payant généralisé : le Gouvernement dévoile ses propres failles

Éditorial de la 416ème Les diamellèses et les aposiopèses de notre Ministre ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer