La Lettre de Galilée

Aporie

Les campagnes électorales les plus insipides peuvent avoir pour vertu secondaire d’enrichir le vocabulaire des gazettes. Ainsi le débat télévisé du second tour avait-il livré le terme d’« anaphore » : « Moi, président de la République, je … ». Une improvisation, en quinze strophes et un peu plus de 3 minutes, des engagements personnels du prétendant dont on imagine qu’elle fit plus pour son élection que les 60 promesses inconsistantes du candidat et dont personne ne lui tiendra grief de les oublier rapidement.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   

À propos de Jean-Pol Durand et Rémy Fromentin

Depuis 2007, chaque mardi, Jean-Pol Durand, ancien rédacteur en chef du Quotidien du Médecin, Impact-Médecin Quotidien, Filières & Réseaux, et Rémy Fromentin, ancien haut responsable de l’assurance maladie, ont partagé leur vision sur l’actualité de la santé en France autour d’une lettre commune.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Lois bioéthiques : que dit vraiment le rapport Touraine ?

[Article de 2700 mots] Les réactions n'ont pas manqué autour de la ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer