Accueil / Les éditos des différentes Lettres de Galilée / Les presbytes, les astigmates et les nyctalopes de la rentrée

Les presbytes, les astigmates et les nyctalopes de la rentrée

Éditorial de rentrée

Question de vision.

L’immédiat des premiers est dans le flou absolu. Avec l’âge, l’usure (pas déjà !), les choses n’apparaissent avec netteté qu’à un horizon de plus en plus reculé. Le président de la République a réglé sa focale sur 2025. Le devoir de vacances demandé à ses ministres nous éclaire si peu. Mauvais élèves en butte aux lazzis...

Les seconds souffrent d’une déformation des objets avec un risque de reconstruire la vérité. Pathologie à chercher peut-être du côté psy. Le « droit d’inventaire » sur le bilan de Sarkozy en fait rigoler beaucoup. Même Le Figaro, c’est dire.

Il paraît que les troisièmes voient dans la nuit.

De retour (Oui, nous revoilà), La Lettre de Galilée ne prétend pas éclairer le monde, encore moins braquer sa lampe torche sur les obscurités de la politique politicienne. Seulement allumer quelques antibrouillards pour trouver son chemin sur la « planète santé ».

Notre nouvelle formule d’abonnement vous donne accès à nos analyses sur ce qui se prépare, ici et maintenant, dans notre système de couverture sociale.

À propos de Remy Fromentin

Cofondateur de La Lettre de Galilée en 2007, il a mené une carrière de dirigeant au sein de l'Assurance maladie jusqu'en 2002. Il est depuis cette date consultant international. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Levothyrox, le retour

Éditorial de la 468ème Dans l'affaire Levothyrox, selon le Procureur de Marseille, Xavier ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer