Les leçons d’une crise inédite : existe-t-il un modèle de santé efficace ? (1/3)

La Lettre de GaliléeLes pays sont-ils tous égaux face à la pandémie de COVID-19 ? Peut-on dresser une typologie des systèmes de santé en fonction des premières données épidémiologiques disponibles ? C’est à cet exercice que se prête Rémy Fromentin, consultant international et fondateur de La Lettre de Galilée, dans une analyse dont il nous livre aujourd’hui le premier volet.

Lire le deuxième volet :  Peut-on parler d’une impéritie de l’État ? 

 

Les résultats épidémiologiques et de mortalité publiés par l’OMS tout au long de cette crise sanitaire, si tant est qu’ils fussent validés par les instituts les plus sérieux de l’expertise statistique, montrent d’étonnantes disparités. Laissons de côté les données issues de pays dans lesquels l’infrastructure sanitaire est d’une telle pauvreté qu’il est impossible de dénombrer quoi que ce soit ; passons aussi sur les pays dans lesquels le mensonge d’État est érigé en principe avancé de géopolitique (voir à ce sujet le rapport de la commissaire européenne Vera Jourova qui pointe la Chine, Poutine et Donald Trump comme champions de la désinformation)

La question ici est de savoir si le modèle de santé mis en place par les pays touchés par la pandémie y est ou non pour quelque chose. Plus précisément, si l’organisation, la gouvernance, le rôle de l’État ont eu une influence sur les résultats observés.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   

À propos Remy Fromentin

Cofondateur de La Lettre de Galilée en 2007, il a mené une carrière de dirigeant au sein de l'Assurance maladie jusqu'en 2002. Il est depuis cette date consultant international.Voir tous ses articles.