Accueil / L'économie de la santé en France / Les Français consacrent moins de temps et d’argent pour manger

Les Français consacrent moins de temps et d’argent pour manger

Les Français consacrent 232 Md€ au poste "alimentation" en 2014 selon une étude de l'INSEE. C'est à peu près 20% des dépenses de consommation : une part en nette diminution depuis les années 60. Cette part s'élevait à 34,6% et l'alimentaient constituait le principal poste de dépenses.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

On y apprend que "depuis 1960, la consommation de plats préparés s'accroît de 4,4 % par an en volume par habitant (contre + 1,2 % pour l'ensemble de la consommation alimentaire à domicile). Les changements de modes de vie s'accompagnent d'une réduction du temps de préparation des repas à domicile (- 25 % entre 1986 et 2010) et profitent à des produits faciles d'emploi, tels que les pizzas ou les desserts lactés frais."

Grosso modo, les Français consacrent moins de temps et d'argent à la bouffe, en dépit de messages de recommandations nutritionnelles répétés. Par contre, la qualité des vins augmente : " les ménages privilégient de plus en plus les vins de meilleure qualité. Ainsi, ceux de qualité supérieure progressent au détriment des vins de consommation courante (+ 1,8 % par an en volume par habitant contre - 2,7 %)."

Crédits photos : Patricia Duval.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer