La Lettre de Galilée

Les aspirations des internes en médecine générale

Chaque jour, la presse nationale ou régionale ainsi que les politiques évoquent l’inquiétante baisse du nombre de médecins en milieu rural et dans les banlieues sensibles1. Mais la densité de médecins par habitants sur un territoire ne constitue pas une information suffisante pour appréhender l’évolution de la démographie médicale. Comme l’indique le rapport de la Cour des Comptes2 de Septembre 2011, la densité globale des généralistes reste stable malgré la croissance des effectifs de l’ensemble des médecins, mais de grandes disparités sont observées entre les pôles urbains et les zones rurales isolées, ainsi qu’entre les centres des villes et certaines banlieues difficiles. La DREES3 précise que pour les généralistes libéraux, 90% des inégalités de répartition s’observent entre les bassins de vie d’une même région et seulement 10% des inégalités sont entre régions. Pour les ophtalmologues, les inégalités sont à 95% intra-régionales.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   

À propos de Joy Raynaud

Géographe de la santé et doctorante, Joy Raynaud est chargé de mission à l'URPS Languedoc-Roussillon
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Décès de Louis Lareng : petite histoire des débuts des secours d’urgence en France

Dans le concert de louanges qui a suivi la triste annonce du décès ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer