La vaccination plébiscitée ?

A l'occasion de la semaine européenne de la vaccination, du 20 au 25 avril, une large communication sur les vertus de la vaccination est prévue. Le Baromètre santé 2014 de l'Inpes révèle ainsi que 79% des 18-75 ans sont favorables à la vaccination, alors qu'ils étaient 61% en 2010. Malmenée et peu aimée par l'opinion publique, la vaccination a pourtant même reculé en France. Dans un communiqué de presse, la Ministre "salue la progression de l’adhésion des Français à la vaccination" et se félicite de "son engagement résolu en faveur d’une amélioration de la couverture vaccinale en France" grâce notamment au "programme national d’amélioration de la politique vaccinale", de la "simplification et de la clarification du calendrier vaccinal" ainsi que de la "loi de modernisation de notre système de santé qui comporte plusieurs mesures pour renforcer la couverture vaccinale" (possibilité de réaliser des vaccins dans des centres de planification ou des centres d’examen de santé).

Lire : La santé publique au défi de la vaccination

Ainsi, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a quant à lui rappelé que les niveaux de couvertures vaccinales sont maintenus voire en augmentation particulièrement chez le jeune enfant. "En 2014, pour la première fois, plus de 90 % des nourrissons de 6 mois ont reçu au moins une dose de vaccin contre l’hépatite B. Concernant le pneumocoque, plus de 95 % des nourrissons ayant eu 6 mois en 2014 ont reçu au moins une dose de vaccin. Les données de couverture vaccinale des enfants nés en 2012 montrent également que la couverture contre la rougeole à l’âge de 2 ans progresse, atteignant 92 % pour la première dose et 66 % pour la seconde dose."

Lire : Et si les Françaises ne faisaient plus confiance à leurs pilules ?

Néanmoins, la couverture vaccinale reste parfois insuffisante (méningocoque C) voire en diminution (papillomavirus, grippe). On observe une baisse de la vaccination en France, comme dans l’ensemble des pays européens.

Lire : Le nouveau visage de l'opposition à la vaccination 
Crédits photos : Daniel Paquet.

 

À propos de L'équipe Galilée

Depuis 2007, la Lettre de Galilée propose une analyse critique et indépendante de l'actualité de santé en France.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Quand la Cour des Comptes se prend pour la Haute Autorité de Santé

Dans son rapport public annuel, la Cour des Comptes s'est livrée à ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer