Accueil / [Re]vue de Web / La Sécu dévoile les motifs des arrêts de travail aux employeurs

La Sécu dévoile les motifs des arrêts de travail aux employeurs

Dans les actualités cette semaine, des informations qu'on entend beaucoup; et d'autres qu'on entend moins.

Balance ton hosto

Sur Twitter, le hashtag #balancetonhosto a rapidement fait des émules pour dénoncer les incohérences de l'hôpital.

Lancée sur le ton de la plaisanterie par un médecin, connu des réseaux sociaux, Primum non Nocere, la nouvelle est allée jusqu'aux oreilles de la Ministre de la Santé, interrogée au micro de RTL ce jeudi. "C'est un éclairage sur les dysfonctionnements", a concédé la Ministre, tout en essayant de "relativiser" l'ampleur des informations, parfois inquiétantes, remontées par les soignants et les patients.

Lire : L'hôpital au coeur des débats

La Sécu dévoile les motifs des arrêts de travail aux employeurs

Dans un entretien à l'Express, Laurent Bailly, responsable du département des services aux assurés de l'Assurance maladie, nous détaille les modalités d'une nouvelle expérimentation : "challenger" les entreprises en les informant sur leur absentéisme. "Si le salarié a vu un psychiatre et pris des antidépresseurs, on peut en conclure qu'il a été arrêté pour dépression."

L'Assurance maladie a ainsi ciblé quelques entreprises qui "se situent à un niveau quatre fois supérieur à celui des entreprises de leur secteur et de leur région. Leur taux d'absentéisme est énorme: 20%."

Lire :  Données personnelles de santé : un trésor envié et sous-exploité

Et tout cela, en toute transparence, puisque "nous n'avons pas de demande d'autorisation à effectuer auprès de la Cnil. Pour l'utilisation de de ces données à titre expérimental, nous sommes couverts par des décrets qui permettent une simple déclaration de conformité."

Lire : Quel avenir pour nos données personnelles de santé ?

Les aidants, ces petites mains "invisibles"

Une mission "flash" au sein de la Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, menée par Pierre Dharréville, a été rendue publique ce 23 janvier. Le rapport aborde la problématique des aidants familiaux.

Lire : Le rôle des aidants : une souffrance souvent méconnue

"Beaucoup de femmes et d’hommes sont des personnes aidantes sans le savoir, sans s’en rendre compte, ou sans l’admettre. Peu à peu, on se laisse entraîner dans la fonction, y consacrant de plus en plus de temps, d’énergie, de préoccupation, venant à accomplir des tâches qui ne relèvent plus simplement de la relation naturelle avec un proche."

Lire : Dépendance : des progrès à faire dans le maintien à domicile

Mais aujourd'hui, aucune indemnisation n'est prévu. A peine une revalorisation de l'APA (environ 500€ par an) qui est "loin de constituer une réponse suffisante pour permettre aux aidants de bénéficier d’un véritable droit au répit". La mission propose ainsi d'indemniser le congé de l'aidant,  valoriser le remboursement de ses dépenses de soins et de mieux forme l'aidant. Espérons que cette communication soit entendue !

Crédits photos : Jean François

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Hôpital : la réforme sera-t-elle au rendez-vous ?

Éditorial de la 441ème Ce mardi, le Premier Ministre, Édouard Philippe, accompagné ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer