La Lettre de Galilée

Du vu, du vide, du vent

Editorial de la 233

François Hollande avait bien dit dans son programme que la santé devait devenir un "puissant moteur de développement économique" et que nous devions "sortir de la vieille image de la santé vue comme un coût".
On a bien vu aussi le 5 juillet dernier le premier ministre sortir ragaillardi d'un Conseil Stratégique des industries de Santé (CSIS) fort de 44  mesures stratégiques pour une industrie responsable, innovante et compétitive contribuant au progrès thérapeutique, à la sécurité sanitaire, à l'économie nationale et à l'emploi en France".

Le PLFSS 2014 n'a rien repris de cette grande idée de faire du monde de la santé un levier économique. Rapiéçages et bouche-trous, rustines et emplâtres mais rien des promesses entendues. Le vide sidéral. Impopularité pour impopularité, n'était-il pas opportun d'entreprendre des réformes structurelles audacieuses ?

Le discours prononcé par Geneviève Fioraso, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche lors des 5èmes rencontres internationales de la recherche sur les maladies inflammatoires confirme la distance prise par le pouvoir entre ses paroles et ses actes. Le modèle même du parler pour ne rien dire. Des tonnes de mots prononcés avec componction : "libérer la créativité", "dynamiser la politique d'innovation"… mais rien de concret.

Du vent quoi !

À propos de L'équipe Galilée

Depuis 2007, la Lettre de Galilée propose une analyse critique et indépendante de l'actualité de santé en France.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Médicament : l’ire du LEEM et l’âme du LIR

La stratégie de communication du LEEM et du LIR s'appuie sur un ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer