Cogito

Éditorial de la 243

Les cerveaux fumants de l’intelligentsia sanitaire cogitent sur les pistes tracées par le Gouvernement en matière de réforme de la protection sociale.
Entre le Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie, le Haut conseil pour le financement de la protection sociale, le Haut conseil des retraites et celui, pour faire bonne mesure, de la famille, les idées ne vont pas manquer.
On nous annonce une mise à plat du financement pour le mois prochain.

La généralisation de la couverture complémentaire santé fait aussi phosphorer les partenaires sociaux. L’accord national interprofessionnel (ANI), sur ce point précis, a servi de base à la Loi du 9 juin 2013 relative à la sécurisation de l’emploi. On attend de voir. L’initiative prise par notre confrère Espace social Européen de réunir les protagonistes pour en débattre permettra aux néophytes d’y voir un peu plus clair.

Le périmètre de la couverture complémentaire va-t-il s’élargir ? C’est ce que laisse entrevoir la plateforme de la CSMF adoptée en décembre dernier, sujet sur lequel le plus vieux syndicat de médecins libéraux semble d’accord, en laissant cependant les complémentaires en seconde ligne dans la négociation conventionnelle.
Nous entreprenons cette semaine de décortiquer le testament de Chassang et de mettre en lumière ses contradictions.
Après tout, s’exprimer c’est exister.
Ergo sum.

À propos de L'équipe Galilée

Depuis 2007, la Lettre de Galilée propose une analyse critique et indépendante de l'actualité de santé en France.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Médecins libéraux : la CSMF part en guerre

Éditorial de la 327 Boudée par la Ministre à son ouverture, démoralisée ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer