Chicayas chocs

Éditorial de la 286

Il n'a pas suffit à Hollande de s'afficher bras dessus bras dessous avec Martine Aubry à Lille pour donner aux Bleus le jus nécessaire à la victoire de la France en Coupe Davis. Il y a assurément des gesticulations qui ne parviennent pas à transgresser les acrimonies profondes. Sifflé à son arrivée au stade Pierre Mauroy (cf Le Monde) , le président était venu chercher une partie du butin pour sa popularité défaillante. Pas de chance, les joueurs français (qui au demeurant vivent tous en Suisse) ont perdu.

Juppé n'a pas fait mieux. Voilà le "chouchou" des Français (dixit Le Point de la semaine dernière) sifflé, hué, malmené sur ses propres terres gasconnes. Le Journal du Dimanche s'en délecte. Et Sarkozy, devant 4000 supporters bordelais, ramasse la mise. Tout incline à penser que l'ancien président du pays deviendra, la semaine prochaine, celui ...de l'UMP, pour une tentative de remake de 2007.

Du côté de la santé, c'est Marisol Touraine qui, a son tour, est malmenée par les médecins libéraux et les cliniques privées.
La stratégie nationale de santé exhale des odeurs de poudre prête à s'enflammer. La CSMF et l'UMESPE fourbissent leurs armes pour leurs états généraux de la médecine spécialisée le 7 décembre prochain. Le CNOM y met son grain de sel en réclamant une nouvelle concertation sur le projet de loi soumis au conseil des ministres à la mi-octobre. Comme le rappelle Le Point de la semaine dernière, si la ministre met de l'eau dans son vin en acceptant une ouverture et de nouvelles discussions avec les syndicats, celle-ci n'entend pas lâcher sur le tiers payant généralisé.

La FHP de son côté n'y va pas de main morte. Pour le tonitruant président de la la fédération, Lamin Gharbi, la stratégie nationale de santé est un "texte liberticide, fondé sur un credo idéologique anti-libéral, est un casus belli pour les entreprises de santé que nous sommes et les 200.000 emplois que nous représentons. Il est en totale contradiction avec les discours du président de la République et du Premier ministre sur les entreprises".

Fermeture des cabinets à partir du 24 décembre, cessation "illimitée"  des cliniques à partir du 5 janvier.
Des menaces chocs dans une période difficile où le gouvernement ferait bien de rechercher du consensus.

RF

 

Crédits photos : Stéphanie

À propos de Remy Fromentin

Cofondateur de La Lettre de Galilée en 2007, il a mené une carrière de dirigeant au sein de l'Assurance maladie jusqu'en 2002. Il est depuis cette date consultant international. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Transformation du système de santé : une stratégie en éprouvette

La stratégie de transformation du système de santé : des experts qui ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer