Archives de cet auteur: Philippe Rollandin

Consultant en communication et organisation en santé, Philippe Rollandin a écrit plusieurs ouvrages sur la santé dont le dernier est "Le Monde Cannibale" aux éditions L'Harmattan.Davantage d'informations : https://www.editions-harmattan.fr

Big Data en santé : le grand naufrage européen

La quasi-totalité des data center, les bibliothèques numériques du XXIe, sont sous contrôle américain. Les Etats-Unis ont un quasi-monopole sur les données de santé et sur la recherche médicale numérique, plaçant l’Europe et la France dans une situation de totale vassalisation. Le combat est-il perdu d’avance ? A Paris, au bord de la Seine, sur la rive gauche, trône en majesté La Bibliothèque nationale de France, François Mitterrand avec ses 4 tours de verre en forme de livres ouverts. Avec ses centaines de millions d’ouvrage de toute nature, la BNF renferme la quintessence de la culture humaine depuis que l’Homme crée et produit de la pensée jusqu’au XXe siècle. Mais où est la culture du XXIe siècle qui n’est plus dans les livres mais dans le Big Data, ce monde (suite…)

Assurance-maladie : le projet Fillon ou la règle des trois i

Le programme du vainqueur de la primaire de la droite et du centre en matière de couverture maladie, visant à recentrer la Sécurité sociale sur les ALD et les maladies chroniques et à transférer le « petit risque » sur les assurances privées et les mutuelles est injuste, inefficace et incohérent, en plus de tourner le dos aux principes de la Sécurité sociale, socle du pacte républicain. Depuis son élection triomphale, dimanche 27 novembre, à la primaire de la droite et du centre, François Fillon est à la fois le leader de l’opposition et la cible des médias. Pour lui, commence l’ère du bashing, selon les nouvelles et cyniques règles du jeu politico-médiatiques qui ne s’embarrassent ni du principe de la vérification des informations, ni de celle d’un minimum de respect, l’essentiel (suite…)

Les données de santé en libre échange

La marchandisation étend son emprise sur les données de santé qui valent de l’or pour les géants du Net. Le traité de libre-échange (CETA) entre le Canada et l’Union européenne donne la possibilité à Google de s’emparer de ce pactole au mépris des règles éthiques et des réglementations visant à protéger la vie privée. La résistance des wallons a empêché cette dérive. Mais pour combien de temps encore ? Lire : L'ubérisation de la santé est en marche Ils ont des chapeaux ronds, vive les Wallons. Il faut féliciter une fois, le gouvernement de la province francophone de Belgique d’avoir joué les Astérix en s’opposant et en bloquant – même provisoirement – la signature du Traité de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne, le désormais fameux CETA. Certes, leur résistance (suite…)

Les médecins et l’Assurance Maladie signent la convention… de 1971

A l’heure des grands défis de la révolution médicale – ubérisation, big data, médecine 4P – les syndicats de médecins et la Caisse nationale d’assurance-maladie ont conclu une convention qui tourne le dos à l’avenir. Organisant le suicide collectif des médecins, cette Convention semble tout droit sortie d’une sorte de Jurassik Parc politique et social. Décryptage. Comme il était prévisible, la Caisse nationale d’Assurance-maladie et les syndicats de médecins (certains d’entre eux au moins) ont trouvé un accord après une négociation qui a connu son lot habituel de coups de menton et de bluff réunis. Lire : Négociations conventionnelles, une signature en demi-teinte. Il s’agissait d’une discussion de marchands de tapis puisque l’enjeu était simplement de se répartir le gâteau, soit 1,2 Md€, que la Caisse nationale d’assurance-maladie avait mis (suite…)

e-santé : les connexions dangereuses

L’heure du big data en santé a sonné. Les objets connectés se multiplient. L’assurance passe d’une logique de mutualisation à une logique d’individualisation du risque. Les progrès potentiels en termes de prévention, de traitement et d’observance sont considérables. Mais les risques de dérives éthiques et sociétales ne le sont pas moins. De big data à big brother, il pourrait n’y avoir que quelques codes informatiques. La santé tend à devenir un véritable eldorado pour les objets connectés et les applications smartphones. Selon une étude publiée par le cabinet de conseil en protection sociale Crysal, il y aurait 100 000 applications santé disponibles sur le marché. 60% de ces objets auraient pour finalité l’auto-mesure (pouls, battement du cœur, hypertension, etc…). Mais la connexion en santé va au-delà de ce qui est (suite…)

Marisol Touraine enterre les ARS

Inaugurant la Parishealthcareweek et intervenant pour la dernière fois à Hôpital Expo, mardi 24 mai, la Ministre de la santé s’est livrée à un bilan en forme de plaidoyer pro domo de son action depuis 2012 sur le terrain hospitalier et a dénoncé, à demi-mots, les projets des candidats -potentiels ou déclarés – de l’opposition à l’élection présidentielle de 2017. Le point d’orgue de son intervention a été le service après-vente de la loi santé qui porte son nom. Selon la ministre, avec ce texte, un avenir radieux s’ouvre pour les hôpitaux, par la vertu magique des GHT, les groupements hospitaliers de territoire qui vont se mettre en place le 1er juillet prochain. Articulés autour d’un hôpital-pivot, les établissements hospitaliers ainsi associés vont pouvoir développer des projets stratégiques et médicaux territoriaux (suite…)

L’ubérisation de la santé est en marche

« L’ubérisation », ce concept, forgé à partir du nom de la start-up américaine Uber qui a mis le feu aux poudres dans le monde des taxis avec ses applications VTC et surtout Uberpop avec laquelle tout un chacun peut s’improviser chauffeur de taxi, repose sur l’idée que tous les métiers et toutes les professions vont être révolutionnés par la magie du numérique et des applications pour smartphones qui imposent un nouveau modèle économique supprimant les protections et permettant l’entrée de nouveaux acteurs sur leur marché. Tout porte à croire que cette révolution silencieuse et… digitale est en marche dans le domaine de la santé. Explications Aucun secteur ne semble à l’abri de « l’ubérisation ». Après le tourisme et l’hôtellerie « ubérisés » par Airbnb et Booking, d’autres professions – à priori plus à l’abri parce (suite…)

Sécurité Sociale : la révolution du financement prédictif

Pour 99 dollars, la filiale médicale de Google propose un séquençage basique et low cost du génome. La révolution de la médecine génétique, prédictive et personnalisée est en marche et va rapidement imposer de profonds bouleversements du financement des dépenses de santé. Deux scénarii alternatifs vont se présenter. Un scénario libéral-social dans lequel le financement sera majoritairement assurantiel et faiblement solidaire et un scénario social-libéral composé majoritairement d’un système de solidarité entièrement revisité et une part assurantielle minoritaire. Décryptage… Le Dr Watson a encore frappé et a pris une longueur d’avance sur ses confrères « humains » car Waston n’est pas un « médecin » comme les autres. C’est le super ordinateur développé par IBM, capable de traiter des milliards et des milliards de données issues du séquençage génomique et de trouver des réponses (suite…)

La tentation mutualiste

La généralisation de la complémentaire santé en entreprise au 1er janvier prochain et l’open data en santé défini par le projet de loi santé en cours de débat au Parlement donnent les moyens aux mutuelles et aux assureurs complémentaires de devenir des gestionnaires du risque en santé. Et si l’objectif de l’Etat était de transférer aux assureurs la gestion de la protection maladie des Français ? Explications. Progressivement et insidieusement, l’Etat a donc repris la main sur la Sécurité sociale qui gère par délégation, la protection sociale, notamment le secteur de la santé. Au cœur du pacte républicain et élément emblématique de la solidarité, la Sécurité sociale est, en réalité, un boulet pour l’Etat. Elle croule sous les déficits, même s’ils sont effacés par leur transfert à la CADES créée (suite…)

La Sécurité Sociale n’est plus ce qu’elle était…

Pierre Laroque, qui en 1945 a rédigé les Ordonnances créant la Sécurité sociale et qui en est, à ce titre, considéré comme « le Père », ne reconnaitrait plus son enfant aujourd’hui. Conçue à l’origine, comme un modèle de construction sociale et gérée paritairement par les employeurs et les salariés, la Sécurité sociale est devenue un service extérieur de l’Etat qui gère, pour le compte de celui-ci, la protection sociale. Explications d’une lente dérive historique… A 70 ans, la Sécurité sociale – créée par les Ordonnances de 1945 – a largement dépassé l’âge de la retraite. Faut-il la retirer du service actif pour cause de déficit chronique et de vieillissement de ses branches ? Sa naissance, dans l’effervescence de la Libération n’est pas le fruit du hasard. Elle est un (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer