Archives de cet auteur: Olivier Milcamps

Depuis 22 ans, Olivier Milcamps est intervenu tant auprès du secteur assurantiel que des hôpitaux ou de l'industrie pharmaceutique. Spécialiste de l'innovation en santé, il travaille aujourd'hui en Chine avec les PME et start-up françaises

#3 En Chine, la maladie est une cause majeure de pauvreté

Cet article écrit par Olivier Milcamps a été initialement publié pour Kea-Partners. Le dossier complet est accessible ici. Malgré le fort développement d’un système public d’assurance santé, la maladie constitue toujours une cause majeure de pauvreté en Chine. En 1990, moins de 5% de la population chinoise bénéficiait du système public d’assurance santé, 24% en 2005 et 97% aujourd’hui, suite aux ambitieuses réformes adoptées en 2003 (mise en place d’un système d’assurance santé publique) et en 2009 (programme global d’investissements de 135,1 milliards USD, principalement consacré à la construction d’hôpitaux). Pourtant, une personne atteinte d’une maladie grave comme le cancer ou le diabète est de facto confrontée à des dépenses dont le coût catastrophique peut entraîner la ruine de sa famille, à moins qu’elle ne renonce aux traitements. Selon une étude chinoise récente, 14 (suite…)

#2 Les Chinois sont accros à la perfusion

Cet article écrit par Olivier Milcamps a été initialement publié pour Kea-Partners. Le dossier complet est accessible ici. La consommation des médicaments en Chine : des pratiques à repenser d’urgence. Lorsque vous rentrez dans le hall des consultations externes d’un hôpital chinois, outre la hauteur des colonnes en marbre et les files d’attente aux guichets d’enregistrement, vous serez forcément surpris par la foule assise dans une salle en rangs serrés… et sous perfusion d’antibiotiques ou de fortifiants. Il s’agit en effet en Chine du traitement de première intention pour toute personne présentant une fièvre, toux, grippe ou gastro-entérite. Les Chinois sont devenus totalement « accros à la perfusion », la grande majorité considérant qu’une perfusion d’antibiotiques constitue la panacée, y compris pour une maladie virale. Résultat : l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) rappelle régulièrement la (suite…)

#1 En Chine, il est difficile et coûteux de voir un médecin

Cet article écrit par Olivier Milcamps a été initialement publié pour Kea-Partners. Le dossier complet est accessible ici. L’accès aux médecins et aux soins en Chine. Une réforme profonde du système de santé a été lancée en 2009. La plus importante depuis l’ère maoïste. Des progrès significatifs ont été réalisés : 96% de la population bénéficie aujourd’hui d’une assurance santé obligatoire de base contre 45% en 2006 et moins de 5% en 1980 30% d’hôpitaux supplémentaires sont sortis de terre, soit 7 000 nouveaux hôpitaux. Malgré cela, « kàn bìng nán, kàn bìng guì«  « Il est difficile de voir un médecin, c’est coûteux de voir un médecin » est devenue une phrase courante dans les conversations. Au-delà de la disparité structurelle ville riche / campagne pauvre, l’accès aux soins demeure très déséquilibré. (suite…)

La soli-data-rité ou l’extension du concept de solidarité aux données personnelles de santé

Selon les prévisions convergentes de la plupart des cabinets d’études, le marché des objets connectés dédiés à la santé aurait dû décoller en 2014. Puis en 2016. Et maintenant, ce serait pour 2020… Pourquoi ce marché reste-t-il en France toujours émergent ? Si l’on se réfère à l’ensemble des objets connectés « santé », c’est-à-dire les dispositifs médicaux connectés (glucomètre, tensiomètre…) et ceux appartenant à la sphère du « bien-être » (traqueurs d’activité, bracelets, balance…), le taux d’équipement des Français n’a toujours pas franchi le seuil des 3 %, soit moins de 2 millions de personnes. À titre de comparaison, le taux d’équipement des Américains a d’ores-et-déjà franchi le cap des 10 %. Une proportion très faible donc, et ce malgré l’importance des besoins en termes de prévention et de suivi des maladies chroniques qui (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer