Arsenic et vieilles dentelles

Éditorial de la 312

Après la passe d'armes de la loi de santé, les syndicats de médecins semblent dorénavant fourbir leurs armes en prévision des prochaines élections des unions régionales des professionnels de santé (URPS). Annoncées en avril par la ministre, ces élections, dont le calendrier avait été contesté par plusieurs syndicats, auront bien lieu le 12 octobre prochain pour les médecins libéraux et le 7 décembre pour les autres professionnels (chirurgiens-dentistes, pharmaciens, infirmiers et masseurs-kinésithérapeutes) dans les 13 nouvelles régions. L'arrêté a été publié vendredi dernier.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
Il ne va pas falloir se tromper de léopard !

Le président de l’Union collégiale (UC), le Dr Meyer Sabbah, connu pour ses prises de position contre l'assurance maladie et les sanctions des dépassements, a présenté son programme pour sortir de la convention : des recours juridiques seront portés contre les sanctions à l'encontre des dépassements (permis par l'avenant 8), contre la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) dont la ministre s'était félicitée du bilan. La cerise sur le gâteau qui risque de hérisser le poil des autres syndicats : il souhaite "révéler et contester les liens financiers entre les syndicats signataires des conventions et les autorités publiques".

Autre flanc ouvert, celui par le Dr Patrick Gasser, président de l’Union nationale des médecins spécialistes confédérés (UMESPE), agacé par l'étude publiée ce 21 mai par l'Observatoire citoyen des restes à charge (regroupant le Collectif interassociatif sur la santé, 60 Millions de consommateurs et Santéclair). L'enquête souligne ainsi qu'"en 2014, plus de 2,8 Md€ ont été facturés aux patients au-delà des tarifs de l’Assurance maladie, en progression de 6,6% par rapport à 2012. Avec 2,5 Md€ (+7,7%), les médecins spécialistes demeurent les principaux bénéficiaires de ces dépassements, toujours plus loin devant les généralistes qui eux voient leurs dépassements diminuer de 1,5 % à 300 millions d’euros (-1,5%)." A l'encontre donc des chiffres publiés par la CNAMTS le mois dernier... Pour le syndicat de médecins, les chiffres de cette enquête sont "dévoyés"; le contrat d'accès aux soins (CAS) devrait être amélioré, notamment par un investissement plus grand des complémentaires.

Dernière brèche ouverte par Martin Hirsch : la remise en question des 35h à l'hôpital avec la proposition de mieux "réorganiser le temps de travail" à l'AP-HP. Conséquence : jeudi 21 mai, une grève rassemblant tous les syndicats (CGT, SUD, CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa) qui a forcé le patron de l'AP-HP a rouvrir les négociations et revoir sa copie sur cet épineux sujet.

En ces lendemains de Pentecôte, chacun y va de son mécontentement. On est bien loin du temps où, dans l'Évangile, tous les peuples parlant des langues différentes se comprenaient grâce à l'Esprit Saint. Et pourtant, "ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ?"

VF

Crédits photos : Johanne et Carole Brunet.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Convention des chirurgiens-dentistes : 200 millions d’euro à se mettre sous la dent

La Ministre de la Santé a promis un geste de 200 millions d'euro pour ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer