Accueil / [Re]vue de Web / Réseaux sociaux : la guerre est déclarée

Réseaux sociaux : la guerre est déclarée

Dorénavant, chaque semaine a son hashtag. Et les directions des hôpitaux n'apprécient pas trop le déballage médiatique de ses personnels. Même la Cour des Comptes enjoint la HAS de tweeter contre les assertions complotistes de certains...

Quand la Cour des Comptes se prend pour la Haute Autorité de Santé

Dans son dernier rapport annuel, la Cour des Comptes s'essaie à un style un peu nouveau en consacrant un chapitre entier sur la politique vaccinale en France.

Et ces énarques émérites ont même troqué leur hermine contre le stéthoscope en se hasardant à quelques recommandations de santé publique. Mais que fait la Haute Autorité de Santé ?

Lire : Quand la Cour des Comptes se prend pour la Haute Autorité de Santé

La directrice du CHU de Tours n'apprécie pas #BalanceTonHosto

C'est le moins qu'on puisse dire quand on lit la note que dévoile le Canard Enchaîné. Rappelant le "devoir de réserve" de ses agents et menaçant de "sanction disciplinaire" les tweetos trop vindicatifs...

La Lettre de Galilée

Quand Teva appelle à boire ses comprimés avec... de l'alcool

Lisant sa notice, une patiente a suivi les recommandations : chaque matin, elle prend son calcium avec une petite coupe de champagne... Effectivement, la notice est sans équivoque.

Le Dr. Legrand a interpelé Teva sur Twitter.

 

Le laboratoire a répondu.

 

Toutefois, sur le site de l'ANSM, l'information figure toujours; la notice n'a toujours pas été actualisée...

 

Crédits photos : thierry ehrmann

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
  • Simon Lemerle

    TEVA est une marque de générique à BOYCOTTER , TEVA tue en finançant la dictature sioniste . J’invite tous les patients et médecins à refuser cette marque de part sa position extrémiste et nocive à l’humanité .
    BDS France : https://www.bdsfrance.org/

  • MONTASSER

    L’obligation de réserve est une réglementation connue. Mais un lieu de parole est aussi une obligation déontologique. La note est donc nécessaire mais l’écoute du « malaise » devient une obligation.

x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Les directeurs d’hôpitaux se rebiffent

Cette semaine, les réseaux sociaux colportent des rumeurs en tous genres... Grève ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer